Le génie français et allemand en campagne sur le front occidental d'août à novembre 1914

par Bernard Jouishomme

Thèse de doctorat en Histoire

Sous la direction de Guy Pedroncini.

Soutenue en 1999

à Paris 1 .


  • Résumé

    Malgré les enseignements tirés des expériences passées, le commandement a mal employé l'arme du génie en campagne pendant la guerre de mouvement en 1914, notamment en ce qui concerne les communications et la fortification de campagne dans ses rôles offensif et défensif. Six conflits majeurs repartis dans le temps entre 1861 et 1912, sur des théâtres d’opérations aussi différents que l'Amérique de la sécession , le Transvaal , les Balkans , l’Europe et l'Extrême-Orient, montrent que le génie a utilisé des techniques variées, notamment la fortification de campagne qui a permis à certaines armées de préserver ses effectifs et a occasionne pour d'autres de terribles pertes pour avoir sous-estimé l'importance du facteur terrain. La doctrine en France et en Allemagne est résolument offensive et les règlements qui en découlent vont dans le même sens , mais le commandement ne se préoccupe pas trop de la "quatrième arme". L'instruction génie dispensée est très bien faite dans les corps du génie mais l'est moins dans l'infanterie et la cavalerie. Les matériels et équipements nécessaires pour remplir la mission sont variés et assez bien adaptés dans les unités du génie et de pionniers avec une supériorité marquée pour l'armée allemande. Aout 1914 voit s'affronter une masse de deux millions d'hommes de l'alsace à la Belgique. Du côté allemand , l'état-major sait ce qu'il veut ; du côté français, le manque de renseignements et parfois de décisions empêchent d'avoir une vue précise du plan d'ensemble. Pendant quatre mois d’opérations , sapeurs et pionniers qui remplissent correctement leurs missions sont en général mal employés. Cependant le commandement des deux côtés tiré de nombreux enseignements qui concernent l'emploi, l'organisation et la réalisation des différents matériels et équipements. Mais est-ce que les sacrifices consentis et les enseignements tirés à court et moyen termes, serviront aux générations futures ?

  • Titre traduit

    The French and German engineers in the fields on the Western front from august to november 1914


  • Résumé

    In spite of lessons from past experiences , command did not use the engineers correctly in the field from august to november 1914 , specially as far as lines of communication and field fortification are concerned in the offensive and defensive tasks. Six major wars took place from 1861 to 1912 , on different theaters of operations such as america during civil war , transvaal, the balkans, europe and far east. They showed that the engineers used varied techniques, mainly field fortification which allowed some armies to save personnel strength and produced to some other armies high casualties for underestimating the value of the factor terrain. In france and germany , the general doctrine was the offensive and the corresponding field manuals are in the same way , but command was not greatly concerned by the "fourth service". Training was generally well archieved in the engineer units but less efficient in infantry and cavalry ones. Equipments to carry out the missions were varied and basically well suited to the engineer and pioneer units with some superiority in the german army. Masses of about two million soldiers are going to face in august 1914 from alsace to belgium. The german imperial staff knows what he wants ; on the French side, the lack of informations and sometimes of decisions prevent command from having an overall plan. During four months of operations, sappers and pioneers carry out their mission properly but they are not always well commanded. Nevertheless , command of both side draw many lessons concerning the employment of engineers , organization and the manufacturing of different equipments. But will agreed sacrifices and lessons for the short and medium terms serve for future generations ?

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 3 vol. (903 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. Index

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Bibliothèque Pierre Mendès France (Paris).
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Bibliothèque : La contemporaine. Bibliothèque, archives, musée des mondes contemporains (Nanterre).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : F 11861 (1)
  • Bibliothèque : La contemporaine. Bibliothèque, archives, musée des mondes contemporains (Nanterre).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : F 11861 (2)
  • Bibliothèque : La contemporaine. Bibliothèque, archives, musée des mondes contemporains (Nanterre).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : F 11861 (3)

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université de Lille. Institut de recherches historiques du Septentrion. Bibliothèque.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MIC TH 2895
  • Bibliothèque : Université Paris-Est Créteil Val de Marne. Service commun de la documentation. Section multidisciplinaire.
  • PEB soumis à condition
  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne. Fonds général.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MC 3478
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.