Un etat ouest-africain : le royaume goun de hogbonou (porto-novo) des origines a 1908

par D.K. MICHEL VIDEGLA

Thèse de doctorat en Histoire

Sous la direction de HELENE D'ALMEIDA TOPOR.

Soutenue en 1999

à Paris 1 .


  • Pas de résumé disponible.

  • Titre traduit

    ˜the œgoun kingdom of hogbonou (porto-novo) from the origins to 1908


  • Résumé

    Le royaume goun de hogbonou (porto-novo), fonde au debut du xviiie siecle par des refugies adja, beneficiait de conditions favorables pour son emergence : region fertile, presence d'entites politiques faibles, protection de barrieres naturelles, densite de population forte. . . Progressivement, les structures politique, administrative et religieuse mises en place s'etofferent et s'affermirent, le cadre geographique se precisa. En principe, le pouvoir du roi etait absolu. Mais en fait, c'etait un absolutisme relatif a cause de l'existence de contrepouvoirs. La prosperite de l'economie etait reelle, attestee par divers temoignages. Militairement plus fort, le royaume frere du danhome protegeait hogbonou. Mais sa tutelle encombrante et une communaute d'interets entre hogbonou et oyo amenerentles souverains goun a preferer la protection d'oyo. Avec la decadence de cet empire, porto-novo eut recours a la france dont le protectorat ephemere de 1863-1864 fut suivi d'un protectorat definitif en 1882. Ce systeme prit avec le temps un caractere d'administration directe et le souverain goun, depouille de ses prerogatives, ne cessa de faire des reclamations, mais en vain. Pour des raisons politique, economique et strategique, porto-novo fut prise comme capitale de la colonie du dahomey dont les interets primaient sur tout. A la mort du roi toffa, en 1908, et a l'avenement de la chefferie superieure, porto-novo etait la premiere ville de le republique du benin actuelle : travaux d'urbanisation, economie extravertie tres prospere, rayonnement de l'instruction. . .

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 3 vol.(909 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f.846-889. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université d'Aix-Marseille (Aix-en-Provence. Schuman). Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire de lettres et sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Université Panthéon-Sorbonne. Bibliothèque Pierre Mendès France.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Bibliothèque : Bibliothèque de Recherches Africaines (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : T461 (1, 2, 3)
  • Bibliothèque : Médiathèque du musée du quai Branly - Jacques Chirac.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : B 20035
  • Bibliothèque : Médiathèque du musée du quai Branly - Jacques Chirac.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : B 20035
  • Bibliothèque : Médiathèque du musée du quai Branly - Jacques Chirac.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : B 20035

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Institut de recherches historiques du Septentrion. Bibliothèque.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MIC TH 2945
  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MC 3703
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.