Epistémologie diachronique de la "Kunstwissenschaft"

par Anne-Marie Werner

Thèse de doctorat en Philosophie

Sous la direction de Marc Jimenez.

Soutenue en 1999

à Paris 1 .


  • Résumé

    Cette étude se propose comme objectif d'élucider l'évolution de l'activité scientifique de la "kunstwissenschaft" et prend à cet effet appui sur les réflexions théoriques de T. S. Kuhn. Selon le philosophe, le développement scientifique est caractérisé par l'alternance de phases pendant lesquelles les recherches se moulent dans une armature paradigmatique et de phases révolutionnaires entrainant la remise en question du paradigme et la restructuration de la discipline. Or, si applique à la "kunstwissenschaft" le schéma kuhnien doit faire l'objet de certaines révisions, il permet toutefois de distinguer dans l'entreprise scientifique de cette dernière la présence de phases paradigmatiques ponctuées par des discontinuités. Au paradigme de science de styles (Riegl, Wolfflin, Panofsky) construisant "l'édifice systématique de doctrines" (das lehrgebaude) afin de mettre en lumière le développement autonome de l'histoire de l'art rationalisée par les styles, ont fait suite tout d'abord le paradigme de science de structures s'attachant tantôt à la totalité microcosmique de l'œuvre individuelle (Sedlmayr) tantôt aux structures générales de l'évolution artistique (Kaschnitz Von Weinberg); puis le paradigme de science herméneutique (Badt, Boehm, Batschmann) prêtant intérêt à la surface phénoménale de l'œuvre d'art "dans ce qu'elle est et comment elle l'est". Repérant dans l'hypostase de l'œuvre individuelle, chère aux herméneutes, une tendance à exiler l'œuvre dans la sphère auratique de l'inaccessible, aujourd'hui la "kunstwissenschaft critique" entend ébranler le paradigme de science herméneutique et asseoir la discipline sur de nouveaux fondements.

  • Titre traduit

    Diachronic epistemology of "Kunstwissenschaft"


  • Résumé

    The purpose of this study is to elucidate the evolution of the scientific approaches to "kunstwissenschaft". Mainly, it is based on the theoretical reflections of T. S. Kuhn. According to this philosopher the development of any science is marked by phases of establishment of certain paradigms alternating with revolutionary phases during which theses paradigms are called in question, entailing the restructuration of the discipline. Now, if this kuhn scheme is applied to "kunstwissenschaft", it should be revised to a certain extent. Nevertheless, it allows to distinguish in the scientific approaches made by the latter, certain phases where paradigms are developped, interrupted, however, by phases of discontinuity. Three paradigms can be pointed out: the first is the paradigm of science of style (such as represented by riegl, wolfflin, panofsky), which constructs a "systematical edifice of doctrines" (das lehrgebaude) in order to show the autonomic development of the history of art, which is put on a rational basis by the discerning of different styles. This paradigm was then followed by a second one, characterized as science of structures, which either considers the individual piece of art as a microcosmic unit (after sedlmayr), or which studies the general structures of artistic evolution (after kaschnitz von weinberg). The third paradigm, that of hermeneutic (interpretative) science (after Badt, Boehm, Batschmann) proceeds from the outward appearance of the piece of art trying to answer the question of "what it is and the way this is". This hypostasis of the individual piece of art is considered by the "critical kunstwissenschaft" to entail an isolation of the work in an almost mystical sphere of inaccessibility. Therefore, today there is the tendency to unsettle the paradigm of hermeneutic science and to put the whole discipline on a new basis.

Autre version

Cette thèse a donné lieu à une publication en 1999 par ANRT, thèse à la carte à Lille

Epistémologie diachronique de la Kunstwissenschaft


Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (518 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 253 ref.

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Bibliothèque Pierre Mendès France (Paris).
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université Paris-Est Créteil Val de Marne. Service commun de la documentation. Section multidisciplinaire.
  • PEB soumis à condition
  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne. Fonds général.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MC 2404
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.

Consulter en bibliothèque

Cette thèse a donné lieu à une publication en 1999 par ANRT, thèse à la carte à Lille

Informations

  • Sous le titre : Epistémologie diachronique de la Kunstwissenschaft
  • Détails : 1 vol. (518 p.)
  • ISBN : 2-284-01407-0
  • Annexes : Bibliogr. p. 497-513
La version de soutenance de cette thèse existe aussi sous forme papier.

Où se trouve cette thèse\u00a0?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.