Les protomés féminines du sanctuaire de la Malophoros à Sélinonte

par Elsbeth Wiederkehr Schuler

Thèse de doctorat en Art et archéologie

Sous la direction de Francis Croissant.

Soutenue en 1999

à Paris 1 .


  • Résumé

    Sélinonte a livré 2430 protomés en terre cuite à l'intérieur de l'enceinte du sanctuaire de la Malophòros. Ce matériel avait une destination votive, et il date en majeure partie de la période archaïque. Les exemplaires uniques présentent, en général, un niveau artisanal remarquable, tandis que la production de série témoigne de l'existence d'une forte demande en matière de protomés: ainsi s'explique que l'on ait trouve 511 exemplaires crées, en six formats différents, à partir d'un seul et même type. Les 2430 protomés ont pu être classées en 141 types, repartis en 16 groupes. Les types ont été ultérieurement subdivisés en variantes, de sorte qu'aux 141 types viennent s'ajouter encore 25 variantes. Il a été possible aussi de classer types et variantes par générations: c'est le cas pour 51 types et 10 variantes. Les protomés de Sélinonte se signalent non seulement par la quantité des exemplaires mais aussi par une très grande variété de types. De nombreux modèles ont exercé leur influence sur la production de Sélinonte, mais seuls quelques types peuvent être considérés comme l'imitation d'un modèle précis. Et l'ensemble se caractérise par un éclectisme systématique. Les modèles de Grèce orientale sont largement répandus parmi les protomés de Sélinonte et en général de Grèce d'occident. L'influence stylistique de Corinthe et de l'Attique est très faible. Diverses protomés révèlent une forte composante punique. L'influence des modèles de protomés crées dans d'autres colonies grecques de Sicile ou d’Italie méridionale apparait à l'époque archaïque comme très secondaire. Au cours des Ve et IVe siècle, les influences réciproques entre les cités grecques occidentales s'accroissent. Vers la fin du VIe siècle av. J. C. S'est donc manifestement affirmée une tradition stylistique que l'on peut considérer comme typique de Sélinonte. Et ce style se retrouve d'ailleurs dans de nombreuses statuettes du sanctuaire de la Malophòros.

  • Titre traduit

    The female protomai from the sanctuary of the Malophoros at Selinus


  • Résumé

    2430 terracotta protomai have been found in the sanctuary of the Malophòros at Selinus. Most of them are dated from the archaic period. Some of these examples present a remarkable artisan quality but the fact that they are mould-made shows a fort demand of protomai ; this explains the occurrence of 511 examples from six different generations of one only type. The classification of the 2430 protomai shows 141 types, attributed to 16 stylistic groups. Some types had to be subdivided in variants so that 25 variants have to be added to the 141 types. 51 types and 10 variants could have been classified in different generations. Not only the quantity of the protomai astonishes but also the variety of types. Many models from outside show influence of the protomai production from Selinus, but very few types can be considered as imitations of a precise model. The production is characterised by eclecticism. East Greek models show heavy influence not only of the protomai from Selinus but from the entire sicily and southern Italy. The models of Corinth and Attica are less significant. Some of the types show strong punic elements in the modelling of the face or in the iconography of details. The occurrence of models from other greek colonies of sicily or southern Italy is not often observed during archaic period. Reciprocal influence between the colonies is more common in the fifth and forth century B. C. Among those different models a typical stylistically tradition of Selinus is established at the end of the sixth century B. C. This typical style can also be seen between the numerous statuettes found in the sanctuary of Malophòros.

Autre version

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2004 par Centre Jean Bérard à Naples

Les protomés féminines du sanctuaire de la Malophoros à Sélinonte


Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (421 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 53 ref.

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université de Lille. Institut de recherches historiques du Septentrion. Bibliothèque.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TH 1160-1
  • Bibliothèque : Université de Lille. Institut de recherches historiques du Septentrion. Bibliothèque.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TH 1160-2
  • Bibliothèque : Bibliothèque Pierre Mendès France (Paris).
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne. Fonds général.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MC 2265
  • Bibliothèque : Institut national d'histoire de l'art. Collections Jacques Doucet (Paris). Bibliothèque.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : Mfiche 223/2361
  • Bibliothèque : Ecole française d'Athènes. Bibliothèque.
  • Disponible sous forme de reproduction pour le PEB
  • Cote : Mi 593

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université de Lille. Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire de Sciences Humaines et Sociales.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : 1999PA010603
  • Bibliothèque : Université Paris-Est Créteil Val de Marne. Service commun de la documentation. Section multidisciplinaire.
  • PEB soumis à condition
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.

Consulter en bibliothèque

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2004 par Centre Jean Bérard à Naples

Informations

  • Sous le titre : Les protomés féminines du sanctuaire de la Malophoros à Sélinonte
  • Dans la collection : Cahiers du Centre Jean Bérard , 22 , 1122-3278
  • Détails : 2 vol. (269 p., 92 p.)
  • Notes : Vol. 1, Texte. Vol. 2, Planches.
  • ISBN : 2-903189-83-82-903189-86-22-903189-87-0
  • Annexes : Bibliogr. p. 263-265 (vol. 1). Notes bibliogr.
La version de soutenance de cette thèse existe aussi sous forme papier.

Où se trouve cette thèse\u00a0?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.