La republique des medailles. Numismates et collections numismatiques a paris du xviie au xixe siecle

par Thierry Sarmant

Thèse de doctorat en Histoire

Sous la direction de Daniel Roche.

Soutenue en 1999

à Paris 1 .


  • Résumé

    Comme la republique des lettres, la republique des medailles vecut son age d'or aux xviie et xviiie siecles paris fut alors l'un des centres les plus brillants de l'activite numismatique europeenne, en particulier sous le regne personnel de louis xiv. Cependant, cette republique ne fut jamais un reseau organise. La + nation metallique ; n'eut jamais de centre ni de tete. Aucune collection, pas meme celle du roi de france, ne put tenir ce role. En revanche, dans le premier quart du xviiie siecle, l'academie royale des inscriptions, y jouit un moment d'une sorte de magistere savant. La cohesion de cette petite republique decoula d'une communaute d'usages et de conceptions. Les memes livres de medailles circulaient dans toute l'europe les medailliers s'ordonnaient suivant les memes principes. L'alliance entre collectionneurs et savants fut aussi un fort ciment la republique des medailles fut respublica curiosa autant que litteraria. La collection de medailles etait toujours accompagnee d'un certain nombre de + livres de medailles ;. Le cabinet de medailles etait le complement ou l'ornement d'une bibliotheque. C'est donc avec la bibliophilie que la curiosite numismatique offre le plus de ressemblance : meme alliance du souci esthetique et du souci intellectuel, meme valeur du savoir empirique pour la recherche, meme importance du sens du toucher, meme attention portee a la notion d'exemplaire. Les grandes cesures de l'histoire de la numismatique se placent dans les annees 1660, ou la science des medailles prit son independance, dans les annees 1720-1730, ou la curiosite numismatique cessa d'etre a la mode, dans les annees 1770, ou la generation de pellerin apporta un regard nouveau sur les monnaies, et dans les annees 1830, enfin, ou la numismatique trouva les poles d'attraction qui sont encore les siens. Tenu longtemps pour une epoque secondaire, le xviiie siecle fut, au contraire, un moment essentiel, le vrai grand siecle de la republique des medailles

  • Titre traduit

    The republic of medals. Coin collectors and coin collections in paris from xviith to xixth century


  • Résumé

    Like the republic of letters, the republic of medals lived his golden age in xviith and xviiith centuries. Then, paris was one of the most important centres of european numismatical activity, particularly during the reign of louis xiv. This republic was neither a coherent structure, nor an organised network. The + metallical nation ; never had any centre or head no collection, not even the king's one, could play this part. However, in the first quarter of the xviiith century, a body, the academie royale des inscriptions, was something like a senate of this republic. In fact, the republic of medals'cohesion came from a community of uses and conceptions. The same books of medals circulated all over europe the cabinets were ordinated according to the same principles. The alliance between collectors and scientists was a strong cement too the republic of medals was respublica curiosa as well as litteraria. Coin collection was always linked with books of medals the medal cabinet was a complement and an ornament for a library so, numismatic curiosity presents a great likeness with book collection : same alliance of aesthetic worry and of intellectual one, same value of empirical knowledge for research, same importance of the sense of touch, same attention to the notion of exemplary. The great steps of the history of numismatics are 1660, when the science of medals became independent, years 1720-1730, when numismatical curiosity faded away, years 1770, when the pellerin generation brought decisive transformations to method and a new point of view on coins, and, finally, the years 1830, when numismatics found the centres it yet conserves : big parisian merchants, revue numismatique, soon societe francaise de numismatique, cabinet des medailles. Long seen as an uninteresting period of numismatics' history, xviiith century was, in fact, an essential moment, and the true grand siecle of the republic of medals.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 3 vol. (867 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 980 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque Pierre Mendès France (Paris).
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MC 3695
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.