Présence d'absence, entre icônes et reliques

par Xavier Grégoire

Thèse de doctorat en Art et archéologie

Sous la direction de Jean Lancri.

Soutenue en 1999

à Paris 1 .


  • Résumé

    Présence d'absence, entre icônes et reliques rend compte d'une pratique de l'image. Le texte qui fait appel à la critique, la philosophie, la littérature ou encore la théologie articule des œuvres plastiques produites selon des techniques diverses ; il permet aussi de porter un nouveau regard sur certaines œuvres d'art. A partir d'objets dits acheiropoïètes (non faits de main d'homme) comme le mandylion byzantin ou le voile de Véronique qui partagent le double statut d'icône et de relique, nous considérons l'image comme un corps susceptible de produire des reliques, des restes charnels. Cela semble défier notre autorité comme notre style. Nous avons voulu d'abord nous confronter en peinture à ces restes, à cette matière. Puis, grâce à une machination propre à nous mettre en retrait, nous avons tenté de voir en absence ce qu'il en est de notre autorité. Nous avons eu recours aux machineries de l'impression : de la photographie à la sérigraphie ; autant de procédés qui usant de leur intelligence propre, semblent bafouer le style au profit d'une magie propre à l'image. Nos images s'inscrivent autour de la présence comme de l'absence, tantôt de celui qui les produit, tantôt de ce que celles - ci représentent. Notre mise en scène vise à montrer que l'image reste un masque, un espace à traverser ou se joue la concurrence d'un auteur avec un au - delà de l'image.

  • Titre traduit

    Presence of absence, between icons and relics


  • Résumé

    Presence of absence, between icons and relics tells of the craft of the image as undertaken by the artist. The text invokes differents points of view from areas such as art criticism, philosophy, literature and theology. Furthermore, it allows for new analysis of some works of art as well as introducing others, along with the diverse techniques used to create them. The byzantine mandylion and the veil of veronica for example are non man- made objects known as achiropoietes, wich have the double status of icon and relic. Basing our work on such objects, we consider the image like a body capable of producing relics, human remains. This approach seems in turn to defy our authority as well as our style. Our first intention was to to represent these remains, this matter, in painting. Then, thanks to mechanical techniques, wich remove the artist from the process of creation, we attempted to evaluate the impact of our presence on notions such as authority, the power of the artist over the image. These included a range of different techniques from photography to silkscreen painting. Obeying their own internal logic, these mechanical procedures refrain from interfering with the magic of the image and, at the same time, seem to make style unimportant. Presence like absence are notions central to our work on the image - presence and absence of the artist which produces the image and presence and absence of what the latter represents. Our work aims to show the image is ultimately a mask, an open space where the artist struggles with what is beyond the image.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (279 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 117 ref.

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Bibliothèque Pierre Mendès France (Paris).
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Bibliothèque : Institut national d'histoire de l'art. Collections Jacques Doucet (Paris). Bibliothèque.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : Mfiche 223/2314

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne. Fonds général.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MC 2176
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.