Contributions a l'analyse economique de l'integration verticale : les aspects strategiques

par Éric Avenel

Thèse de doctorat en Sciences économiques

Sous la direction de David Encaoua.

Soutenue en 1999

à Paris 1 .


  • Résumé

    La preoccupation centrale de cette these est l'analyse des formes et des effets de la dominance spatio-economique. D'un point de vue theorique, elle constitue une remise a l'honneur de la theorie de la polarisation elaboree dans les annees 50. Cette derniere est mise en perspective avec les travaux recents de l'economie industrielle et de l'analyse + classique ; de la concurrence imparfaite, enrichis des apports des analyses historiques et strategiques, et du renouveau de l'economie spatiale qui met l'accent sur le poids de la territorialite. Cette analyse multidisciplinaire debouche alors sur une nouvelle formulation de la polarisation spatio-productive. D'un point de vue empirique, la dynamique des regions et du systeme productif francais est etudiee. Tout d'abord, les regions et secteurs moteurs sont mis en evidence sur moyenne periode (1975-92) a partir d'une analyse multi-criteres avant qu'une analyse econometrique ne clarifie les processus endogenes a l'origine de la convergence des productivites du travail au niveau agrege et de leur divergence pour l'industrie et les services (effets de composition). En second lieu, les interactions sectorielles interregionales sont examinees au travers d'un modele bioeconomique (de type lotka-volterra ouvert) et la diffusion selective de l'influence est apprehendee au travers de la reconstitution d'un tableau d'echanges interindustriels interregionaux. Enfin, le role joue par les metropoles et les firmes multinationales dans la + polarisation reticulaire ; de l'espace economique francais est analyse et teste. Il apparait ainsi que l'emergence d'+ archipels economiques ; precisement localises favorise une + fractalisation ; des territoires. La dynamique cumulative de ces nouveaux systemes spatio, productifs (technopoles, milieux innovateurs, districts. . . ) provient de l'appartenance et de la position nodale de leurs principaux acteurs au sein de + reseaux coopetitifs ;. D'ou le dilemme qui se pose aux politiques industrielles et d'amenagement du territoire entre la necessite de renforcer les positions acquises et la volonte d'une repartition plus egalitaire. La solution se situe peut-etre dans un arbitrage temporel accordant la primaute aux + rendements croissants d'agglomeration ; ex ante (+ place dependence ;) et a une solidarite spatio-productive ex post.

  • Titre traduit

    Contributions to hte economic analysis of vertical integration: the strategic aspect


  • Résumé

    The main preoccupation of this thesis is the analysis of the forms and the effects of the spatioeconomic dominance. From a theoretical point of view, it constitutes a revival of the polarization theory of the 50's. This theory is improved by the recent works of industrial organization and the + classical ; analysis of imperfect competition, associated with some contributions of historic and strategic analysis, and the renewal of spatial economics which lays stress on the role of territoriality. This multidisciplinary analysis leads to a new formulation of the spatio-productive polarization. From an empirical point of view, the dynamics of the french regions and the productive system is studied. First of all, the leading regions and sectors are characterized on the middle run (1975-92) from a multi-criteria analysis just before an econometric analysis clarifies the endogenous processes responsibles of the convergence of working productivities at an aggregated level and of their divergence for the manufacturing and the services sectors. On the other hand, the interregional sectoral interactions are scanned through a bioeconomic model (opened lotka-volterra type) and the selective diffusion is identified through a table of interregional interindustrial exchanges. Lastly, the role played by the metropolis and the multinational firms to the + reticular polarization ; of the french economic space is analyzed and tested. It appears that the emergence of localized economic + archipelago ; favours the + fractalization ; of territories. The cumulative dynamics of these new spatio-productive systems (technopolis, innovative milieu, districts. . . ) derived from the adherence and the nodal position of their main actors inside these + coopetitive ; networks. So the dilemma for the industrial and the spatial policies is between the necessity to reinforce the acquired positions and the will of a more egalitarian repartition. The solution is probably a temporal arbitration favourable to the + increasing agglomeration returns ; ex ante (place dependence) and to a spatio-productive solidarity ex post.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (454 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 439-446

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Bibliothèque Pierre Mendès France (Paris).
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Bibliothèque : Centre d'économie de la Sorbonne (Paris). Centre de documentation.
  • Non disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Bibliothèque Cujas de droit et de sciences économiques (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : P99-041

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université Toulouse 1 Capitole. Service commun de la documentation. Bibliothèque de la Manufacture des tabacs.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : GM1511-1999-6
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.