Mecanismes de reconnaissance dans l'interaction rhizobiaceae / robinia pseudoacacia l.

par KARINE BERTHELOT

Thèse de doctorat en Sciences biologiques et fondamentales appliquées. Psychologie

Sous la direction de Francis Delmotte.

Soutenue en 1999

à Orléans .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Les rhizobiaceae sont des bacteries telluriques dont les deux especes, agrobacterium et rhizobium, sont capables d'interagir avec les racines des plantes. Ainsi les rhizobia sont susceptibles d'etablir une symbiose specifique permettant la fixation d'azote atmospherique. Quant aux agrobacteria elles sont responsables de l'apparition de tumeurs ou de chevelus racinaires chez les dicotyledones. Neanmoins, des modifications genetiques apportees au genome des agrobacteries peuvent permettre d'utiliser ces organismes au profit de la transgenese vegetale. Les rhizobiaceae sont donc des partenaires de choix pour le developpement et l'amelioration de nombreuses especes vegetales. Les mecanismes de reconnaissance dans l'interaction de ces bacteries avec les plantes sont du meme type et impliquent l'etablissement de signaux moleculaires et l'attachement des differents partenaires cellulaires. Le robinier (robinia pseudoacacia l. ) est une legumineuse tres largement repandue, qui presente un interet agronomique et economique. Cet arbre est au centre de cette etude et nous nous sommes particulierement interessee a developper les deux aspects de ses relations avec les rhizobiaceae. Dans un premier temps notre travail s'est focalise sur la nodulation du robinier par la souche rhizobium usda 4280. Le presence de molecules susceptibles d'intervenir dans la symbiose a ete recherchee. Aucune lectine n'a pu etre mise en evidence a la surface de cette souche, par ailleurs une -glucosidase etait exprimee de facon constitutive par cette souche. Cette enzyme a ete purifiee et caracterisee. Dans un second temps les interactions entre agrobacterium et le robinier ont ete developpees. De nouveaux types d'alkylamides derives d'acides phenoliques ont ete synthetises et testes pour leur pouvoir inducteur des genes de virulence d'agrobacterium tumefaciens. L'emploi de differents composes phenoliques a permis de transformer le robinier par agrobacterium tumefaciens. Les transformants exprimaient le gene de la glucuronidase.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 199 p.
  • Annexes : 710 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université d'Orléans. Service commun de la documentation.Section Sciences.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.