Contribution à l'étude des litiges frontaliers entre états africians de l'Afrique de l'Ouest

par Abdoulaye Djimme Diaw

Thèse de doctorat en Droit public

Sous la direction de Philippe Bretton.

Soutenue en 1999

à Orléans .


  • Résumé

    Durant ces dernières années, l'activité juridictionnelle de la C. I. J. A essentiellement porte sur le contentieux territorial, pour ce qui concerne le continent africain. Si le contentieux africain est, on ne peut plus actuel, on remarquera que sa solution prend naissance dans l'histoire du continent. Après l'échec des mécanismes de règlement politique mis en place par l’O. U. A, les dirigeants africains reviennent dans le giron du droit international, d'abord par le biais de l'arbitrage. Mais la C. I. J. N'a pas été absente de cette dynamique. Les questions territoriales ont souvent été a l'origine des litiges interafricains plus d'une cinquantaine de contentieux territoriaux a travers ce siècle montrent la permanence et la régularité de ce contentieux le récent élargissement des espaces maritimes par la convention de Montego Bay de 1982, a multiplie le nombre des conflits. Mais, ils sont le plus souvent réglés par l'application de l'uti possidetis. L’émergence de nouveaux types de conflits, avec des caractéristiques particulières, aiguisent les curiosités intellectuelles et rendent incertaine l'issue juridictionnelle. Cette situation fait du thème des litiges frontaliers interafricains un sujet d'une actualité brulante.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (314 p.-15 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 262 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université d'Orléans. Service commun de la documentation. Section Droit, Economie et Gestion.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.