Epidemiologie de l'anthracnose du pois proteagineux due a mycosphaerella pinodes etude analytique en vue de l'elaboration d'un modele mecaniste de progression de la maladie sur la plante

par CHRISTOPHE ROGER

Thèse de doctorat en Sciences biologiques fondamentales et appliquées

Sous la direction de Bernard Tivoli.

Soutenue en 1999

à l'ENSA RENNES .

    mots clés mots clés


  • Pas de résumé disponible.


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    L'anthracnose, maladie fongique causee par mycosphaerella pinodes, reduit les rendements du pois proteagineux de 10-20%. La lutte repose sur l'application de fongicides dont le positionnement est delicat en raison d'un manque de connaissances sur l'epidemiologie de la maladie. L'objectif de cette etude est d'obtenir des elements d'epidemiologie (role des facteurs climatiques ; developpement spatio-temporel de l'epidemie) et de formaliser ces connaissances dans un modele analytique mecaniste. En conditions controlees, la temperature (optimum de 20\c) et la duree des conditions d'humidite favorables affectent la vitesse de developpement et l'intensite de chacune des phases de la maladie. La formation des pycnides est favorisee par la presence d'eau libre. L'interruption des conditions d'humidite favorable retarde mais n'empeche pas le developpement ulterieur de symptomes. Les spores resistent a des longues periodes seches et conservent leur potentialites infctieuses. Au champ, la maladie et la fructification progresse de la base vers le sommet de la plante. Les pycnides apparaissent sur des feuilles vertes ayant un niveau de maladie de 3. Les pseudotheces apparaissent uniquement sur des organes senescents deshydrates. Les pycniospores, dispersees par la pluie a faible distance (20 a 30 cm), sont responsables de contaminations locales. Les ascospores liberees essentiellement par la pluie, transportees a grande distance par le vent sont responsables de la generalisation de l'epidemie. Cette etude a permis la conception d'un modele mecaniste compartimente decrivant de facon quantitative la dynamique spatio-temporelle de la maladie en relation avec le climat et le developpement de la plante. Certains elements sont utiles a la mise en place de criteres biologiques d'appreciation du risque epidemique en attendant l'aboutissement du modele. L'elaboration du modele permettra de hierarchiser les facteurs susceptibles de reduire la vitesse de developpement de l'epidemie.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 125 p.
  • Annexes : 195 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : AGROCAMPUS OUEST. Bibliothèque Générale de Rennes.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : B 107
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.