Analyse de la sequence genomique et du profil d'expression de deux genes codant des proteines de la membrane plasmique de nicotiana tabacum cv xanthi dont l'accumulation est regulee au cours du developpement

par GERALDINE BASSAC

Thèse de doctorat en Sciences biologiques fondamentales et appliquées

Sous la direction de Bernard Teyssendier de la Serve.

Soutenue en 1999

à l'ENSA MONTPELLIER .

    mots clés mots clés


  • Pas de résumé disponible.


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Afin d'obtenir des promoteurs specifiques de stades du developpement, nous avons identifie les genes codant deux doublets de polypeptides de la membrane plasmique du tabac. Ces polypeptides, p16/p17 et p18/p19, mis en evidence au laboratoire, constituent une nouvelle famille de proteines specifiquement vegetale. Ils s'accumulent dans les feuilles respectivement aux phases tardives et a l'induction florale. Nous avons ensuite analyse l'expression du gene rapporteur gus place sous le controle d'un fragment de 2 kb des regions 5 pp17 2 k b et pp19 2 k b chez le tabac et chez arabidopsis. Pp17 2 k b commande chez arabidopsis l'expression de gus dans les feuilles adultes, les zones vasculaires des feuilles jeunes, le filet des etamines, l'enveloppe des siliques et dans les parties non meristematiques des racines, exclusivement chez les jeunes plantules. Chez le tabac, pp17 2 k b commande une expression dans le parenchyme des fleurs et des capsules, dans le style, le stigmate et le filet des etamines. Dans les feuilles, le niveau d'expression detecte est relativement faible, et semble augmenter au cours du developpement de la feuille. Dans le cas de pp19 2 k b, l'activite gus a ete observee dans les stigmates, les nectaires, les funicules et les vaisseaux des siliques chez arabidopsis. Chez le tabac, un niveau d'activite tres faible a ete observe dans les feuilles. Une activite importante a ete observe dans les ovules, les vaisseaux des ovaires et les graines chez ces tabacs. La localisation dans les fleurs de tabac est la meme que celle des transcrits p19 detectee par hybridation in situ. Pp17 2 k b comme pp19 2 k b commandent un faible niveau d'expression dans les feuilles, ce qui limite les perspectives d'application de ces regions 5 pour l'expression datee de transgenes au niveau foliaire. En revanche, les profils d'expression qu'elles commandent dans les fleurs peuvent leur conferer un interet biotechnologique dans une perspective de controle de la fertilite.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 125 p.
  • Annexes : 292 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Montpellier SupAgro.
  • Non disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.