Etude moleculaire des cytochromes p450 de la famille 4 chez le bar, dicentrarchus labrax. Effets des xenobiotiques sur l'expression de ces genes

par CECILE SABOURAULT

Thèse de doctorat en Sciences biologiques et fondamentales appliquées. Psychologie

Sous la direction de Jean-Baptiste Bergé.

Soutenue en 1999

à Nice .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Les cytochromes p450 de la famille 4 (cyp4) catalysent chez les mammiferes l'hydroxylation d'acides gras, de prostaglandines et de leucotrienes. Leur expression peut etre induite par des composes endogenes, mais aussi par des xenobiotiques (medicaments hypolipidemiants, esters de phtalate, herbicides). Nous nous sommes interesses a cette famille d'enzymes chez un poisson marin, le bar dicentrarchus labrax. Dans un premier temps nous avons etudie l'hydroxylation de l'acide laurique dans differents organes du bar (foie, rein, et intestin). Contrairement a ce qui a ete etabli chez les mammiferes, nous avons montre que l'hydroxylation de l'acide laurique a lieu majoritairement en position (1) et (2), et jusqu'en (4) chez le bar. Ces activites sont induites dans les microsomes de rein de poissons traites aux esters de phtalate (dehp). Par la suite, nous avons realise le clonage de deux genes correspondant a des cyp4 chez ce poisson. Le premier (nomme cyp4t2) presente 54,2% d'homologie avec le cyp4b1 isole chez le lapin. Le second (nomme cyp4f7) presente 54% d'homologie avec le cyp4f3 isole chez l'homme. Chez des poissons non traites, le cyp4f7 n'est exprime que dans le rein, tandis que le cyp4t2 est fortement exprime dans le rein et plus faiblement dans l'intestin et le foie. Nous avons etudie l'effet de differents xenobiotiques sur l'expression de ces genes. Alors que l'expression du cyp4f7 dans le rein n'est augmentee par aucun des traitements testes, l'expression du cyp4t2 est fortement induite dans cet organe chez des poissons traites par le 2,4-d ou le dehp. Par contre l'expression du cyp4t2 dans d'autres organes (tels que le foie ou l'intestin) n'est pas modifiee apres un traitement des poissons par ces memes composes. A l'heure actuelle ces genes sont les seuls cyp4 identifies chez le poisson.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 214 p.
  • Annexes : 324 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Nice Sophia Antipolis. Service commun de la documentation. Section Sciences.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.