Le theatre de camus : un theatre classique ?

par VIRGINIE LUPO

Thèse de doctorat en Littérature française

Sous la direction de Jacqueline Lévi-Valensi.

Soutenue en 1999

à Nice .


  • Résumé

    Le theatre de camus est une partie de son oeuvre trop meconnue, ou du moins trop souvent delaissee. On oublie que si celui qui recut le prix nobel en 1957 fut un essayiste, un romancier et un nouvelliste, il fut aussi un homme de theatre. C'est pourquoi nous avons decide de travailler sur le theatre en general, et sur la recherche d'une tragedie moderne en particulier. Cette question a toujours beaucoup interesse camus. Sa conference prononcee a athenes sur l'avenir de la tragedie en 1955 en est la preuve : il souhaitait apporter sa tragedie a son epoque. Ainsi, nous retracerons les premiers pas de camus au theatre, avec la creation a alger de deux compagnies - le theatre du travail et le theatre de l'equipe. Nous etudierons ensuite la notion de mise en scene dans ses differentes oeuvres (creations aussi bien qu'adaptations) avec ses diverses influences (celle de jacques copeau, son << seul maitre >>, et celle d'antonin artaud), son approche des decors, des costumes, et son gout du geste et du mouvement. L'etude des personnages nous permettra ensuite de montrer que bien que conservant le << classicisme >> du personnage de theatre - c'est-a-dire qu'il n'y a chez camus, contrairement a ce que l'on nomme couramment le << theatre de l'absurde >> ni deconstruction du personnage, ni infirmite, ni decheance - camus renouvelle certains elements de la tragedie grecque, comme par exemple le choeur antique. Et comme il n'est pas de tragedie sans langage, nous montrerons a quel point ce dernier reste classique. Chez camus, foin de destruction du langage, ni de trivialites : le langage est beau, il se respecte, il est noble. Il restera toujours un moyen de communication, le vehicule d'une pensee coherente. On peut donc dire que tout en respectant certaines regles du classicisme. Camus apporte sa touche a l'edifice de la recherche d'une tragedie moderne. On peut alors qualifier son theatre de << classicisme moderne >> ou de << modernisme classique >>.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 551 p.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 365 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Nice Sophia Antipolis. Service commun de la documentation. Section Lettres, arts et sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.