L'économie politique du processus de libéralisation financière en Chine

par Isabelle Cristiani d'Ornano

Thèse de doctorat en Sciences économiques

Sous la direction de Albert Marouani.

Soutenue en 1999

à Nice .


  • Résumé

    Depuis 1978, l'innovation structurelle joue un rôle dominant au sein de la transformation d'une économie fortement centralisée vers une économie davantage orientée vers le marché. L'élément fort de la pensée économique de Deng Xiaoping a été d'introduire en Chine la notion de " capitalisme " via l'instauration des Zones Economiques Spéciales et la décentralisation politique. Afin de rendre cette " économie socialiste de marché " fonctionnelle, le concept de libéralisation financière et un mécanisme de contrôle macroéconomique plus adéquat ont été appliqués afin d'extraire la sphère économique des interférences politiques et de rendre le système plus concurrentiel. Après une décennie de modifications, des éléments favorables sont apparus : la réforme des prix est quasiment aboutie, les opinions quant aux stratégies afférentes aux politiques de court terme et de moyen terme sont de plus en plus partagées et les prises de décisions s'avèrent être de plus en plus rationnelles. En revanche, de fortes contraintes perdurent. Les conflits d'intérêt entre les autorités centrales et locales, les entreprises et les ménages ont généré un noyau de relations complexes et instables. Aussi, seul un processus qui arrivera à arbitrer les diverses parties, anciennement ou nouvellement formées, pourra offrir une chance d'instituer une autorité macroéconomique suffisamment dotée de légitimité et de crédibilité pour gérer cette économie en transition. Les implications de la libéralisation financière sur les réformes monétaire, fiscale, des prix, des taux d'intérêt et des taux de change sont discutées. Nos travaux démontrent que tout programme de libéralisation mené de façon désordonnée dans le but de libéraliser rapidement les prix des biens et du capital peut être déstabilisant. Afin de coordonner ces mesures réformatrices et d'éviter les désordres financiers et le chaos macroéconomique, une stratégie de libéralisation progressive plutôt que totale est requise, et ce bien que le gradualisme soit déjà exercé depuis une vingtaine d'années.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 392 f.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 373-384

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université des Sciences et Technologies de Lille. Faculté des sciences économiques et sociales. Centre de documentation.
  • PEB soumis à condition
  • Bibliothèque : Université Nice Sophia Antipolis. Service commun de la documentation. Section de Saint-Jean d'Angély.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : 99NICE0066
  • Bibliothèque : Université Nice Sophia Antipolis. Service commun de la documentation. Section de Saint-Jean d'Angély.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 99NICE0066bis
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.