Le financement et la garantie des exportations dans les pays en développement : le cas de la Tunisie

par Mohamed-Ali Triki

Thèse de doctorat en Sciences économiques

Sous la direction de Michel Drouin.

Soutenue en 1999

à Nice .


  • Résumé

    Les experiences en matiere d'industrialisation des pays en developpement, et surtout des nouveaux pays industrialises, soulignent les limites de la composante de la strategie extravertie basee sur les seules multinationales. Cette composante, dont l'apport aux pays d'accueil est incontestable, a generalement peu d'impact sur le processus d'industrialisation, ce dernier relevant essentiellement des entreprises locales. C'est dans ce contexte que s'inscrivent le financement et la garantie des exportations, dont l'efficacite ou l'inefficacite relatives peuvent conditionner la reussite de la strategie de developpement. Le systeme de financement et de garantie des exportations est constitue par un ensemble de techniques adaptees aux cas de figure relevant du processus de production, des finances des entreprises et des risques a l'exportation. Meme en cas de surproduction et/ou de capacite d'autofinancement elevee, nombre d'entreprises peuvent difficilement etre autonomes par rapport a ce systeme, ne serait ce que du fait des risques specifiques lies a l'exportation. La gestion de ce systeme pose la question de l'intervention ou de la neutralite de l'etat. Les caracteristiques des systemes financiers des pays en developpement, ainsi que la nature des risques a l'exportation plaident en faveur d'une intervention institutionnelle au moins durant les premieres phases de la strategie. Se pose ensuite la question des modalites de la poursuite de l'intervention. La politique de financement et de garantie basee sur une subvention des taux des credits et des primes des garanties montre des limites et est tres souvent generatrice de distorsions. L'identification des problemes permet de souligner l'efficacite du developpement du systeme de financement et de garantie du point de vue des techniques et de la credibilite des intervenants. De la justesse de l'intervention institutionnelle dependent la cohesion du systeme, la maitrise des risques et l'attenuation du rationnement. De fait, la manipulation par l'etat des outils de la promotion des exportations doit tenir compte de l'imperatif d'elargissement de l'offre, au dela de la demande des grandes unites, pour appuyer une ouverture sur la demande etrangere via les petites et moyennes entreprises, et pour desserrer la double dependance vis-a-vis des exportations traditionnelles et des exportations des multinationales.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (373 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliographie f. 332-349. Notes bibliographiques en bas de page. Annexes

Où se trouve cette thèse\u00a0?