Le recrutement des elites en france et en allemagne. Les elites sportives et les elites en politique, administration et economie dans une perspective comparee.

par SEBATIAN BRAUN

Thèse de doctorat en Sociologie

Sous la direction de Charles Suaud.

Soutenue en 1999

à Nantes .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    L'auteur s'interroge sur les facteurs culturels et institutionnels dont depend le recrutement des sportifs de haut niveau en france et en allemagne. Il fait ensuite une comparaison entre la france et l'allemagne en ce qui concerne le recrutement social des elites en politique, dans l'administration et dans l'economie. Ces deux pays se pretent particulierement bien a une telle analyse : assez proches l'un de l'autre pour etre compares, les systemes sociaux et les conceptions politiques de la formation des elites presentent de reelles divergences qui peuvent etre presentees en rapport avec la culture respective de chaque pays. Cela se verifie tout a fait pour le sport de haut niveau. Certes, la france et l'allemagne ont des aspirations analogues en ce domaine, mais leurs interpretations de la representation nationale, leurs conceptions politiques du sport de haut niveau et leurs systemes de recrutement et de promotion renvoient a des principes nettement differencies. En s'appuyant sur la theorie et sur les recherches de pierre bourdieu, l'auteur fonde sa demonstration sur une objectivation sociologique des elites sportives ainsi que politiques, administratives et economiques dans les societes francaise et allemande, qui prend en compte la composition sociale mais aussi la nature de la separation institutionnelle qui s'instaure avec la societe ordinaire. Il fait apparaitre des <<modeles nationaux>> specifiques du recrutement des elites qui sont etroitement liees a la culture et a l'histoire de chaque pays. Ce qui revient a se demander quelles sont les normes d'apres lesquelles la societe respective juge de l'excellence de ses membres. Les elites francaises apparaissent comme des individus qui sont isoles institutionnellement et symboliquement en ce qui concerne leur position et leur prestige dans la societe. Par contre, les elites allemandes sont des elements de la communaute "organique" du peuple allemand ("gemeinschaft des deutschen volkes"), unie par sa nature et nonpas dissociee. Ces differences entre les elites des deux pays renvoient en un sens plus large a la dichotomie de la "gesellschaft" et de la "civilisation" en france et de la "gemeinschaft" et de la "kultur" en allemagne, laquelle est souvent reconnue comme antagoniste par l'ideologie allemande.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 415 p.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 916 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Nantes. Service commun de la documentation. Section Lettres - Sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.