Alan Turing : La "pensée" des machines et l'idée de pratique

par Patrick Goutefangea

Thèse de doctorat en Philosophie

Sous la direction de Jean-Michel Vienne.

Soutenue en 1999

à Nantes .


  • Résumé

    La plausibilite de l'equivalence enoncee par la + these de church-turing ; entre procedure effective de calcul et procede mecanique repose sur la possibilite, pour une + machine universelle ;, de simuler les conditions intuitives du calcul chez un individu humain. En ce sens, la machine universelle renvoie a l'homme, non seulement en tant qu'il calcule, mais en tant qu'il est son createur : la machine doit pouvoir simuler les conditions de sa propre construction. Le + jeu de l'imitation ; imagine par turing a pour fonction d'etablir cette possibilite. Selon turing, l'adversaire humain de la machine au jeu de l'imitation peut etre surpris par celle-ci. Bien plus, il ne dispose d'aucun moyen de distinguer l'imprevisible auquel il est ainsi confronte de celui qu'il attend d'un individu humain dont il postule qu'il pense. L'adversaire humain de la machine est conduit au cours du jeu a faire comme si son interlocuteur mecanique etait pour lui un semblable, c'est-a-dire un autrui. Par la, l'hypothese d'une victoire de la machine au jeu de l'imitation fait appel a la problematique qui regit, dans une optique kantienne, l'examen des conditions de possibilite de la reconnaissance d'un autrui. C'est parce qu'il eleve son adversaire mecanique a la dignite du sujet kantien qu'un individu humain quelconque est defait au cours du jeu de l'imitation. Ainsi, dans le cadre de l'experience imaginee par turing, l'idee de sujet prend sens en tant que moment necessaire du processus d'enonciation-communication. Sous cet angle, l'hypothese de turing conduit a l'affirmation du primat, sur le sujet, du processus d'enonciation-communication. L'idee kantienne de pratique est alors bouleversee : elle contribue a la mise en forme du processus d'enonciation-communication, mais a travers l'erreur de l'adversaire humain de la machine. De sorte que c'est par la critique de sa propre histoire que l'idee philosophique de pratique est a meme de rendre compte du processus d'enonciation-communication.


  • Résumé

    The plausibility of an equivalence, enunciated through the + church-turing's thesis ;, between effective procedure of calculus and mechanical procedure, is built on the possibility, for a + universal machine ;, to simulate the intuitive conditions of calculating for a human being. In that sense, the universal machine refers to man not only as he calculates, but also as he is its creator : the machine must be able to simulate the conditions of its own building. Establishing such a possibility is the role of the + imitation game ; proposed by turing. According to turing, a human individual can be surprised during the imitation game by the machine. Furthermore he does not have any means to distinguish the kind of surprise he feels in that case from the one he is expecting from a human individual about which he postulates that he is thinking. During the game, the human adversary of the machine is led to act as if the machine was for him a fellow creature, i. E. Another people. In this way, the machine's victory hypothesis requires the problematic which, from a kantian point of view, governs the study of the conditions of possibility to recognize not only another mind, but another people. A human individual is defeated during the imitation game because he tends to raise his mechanical adversary to the dignity of the kantian subject. Within the frame of the experiment imaginated by turing, the idea of subject takes sense as a necessary moment of the enunciation-communication process. In other words, the turing's hypothesis leads to state the primacy of the enunciation-communication process on the subject. The kantian idea of practice is altered : it takes part to the elaboration of the enunciation-communication process, but it does it through the human error. Then, it is through the critics of its own history that the philosophical idea of practice can explicit the enunciation-communication process. The idea of practice refers to the dynamics of its own criticizing.

Autre version

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2001 par Presses universitaires du Septentrion à Villeneuve d'Ascq

Alan Turing : la "pensée" de la machine et l'idée de pratique


Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (243 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 177 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Nantes. Service commun de la documentation. Section Lettres - Sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.
Cette thèse a donné lieu à 1 publication .

Consulter en bibliothèque

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2001 par Presses universitaires du Septentrion à Villeneuve d'Ascq

Informations

  • Sous le titre : Alan Turing : la "pensée" de la machine et l'idée de pratique
  • Dans la collection : Thèse à la carte
  • Détails : 1 vol. (243 p.)
  • ISBN : 2-284-01938-2
  • Annexes : Bibliogr. p. 233-243
La version de soutenance de cette thèse existe aussi sous forme papier.

Où se trouve cette thèse ?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.