Enquete historique sur les savoirs scientifiques rejetes a l'aube du positivisme (1750-1835)

par Hugues Chabot

Thèse de doctorat en Physique

Sous la direction de Jacques Gapaillard.

Soutenue en 1999

à Nantes .


  • Résumé

    Apres un tour d'horizon de quelques contributions philosophiques et naturalistes sur le sujet des theories fausses et des erreurs scientifiques, une premiere partie est consacree aux theories de la gravitation, alternatives a l'attraction newtonienne, rejetees ou marginalisees dans la seconde moitie du xviii#e#m#e siecle. Elle repose sur la correspondance et les manuscrits du savant genevois georges-louis lesage (1724-1803). Un bilan des explications mecanistes de la gravite au xviii#e#m#e siecle et un repertoire d'une trentaine d'auteurs est suivi de deux etudes de cas : la theorie de lesage, refutee seulement a la fin du xix#e#m#e siecle, et des experiences gravimetriques, frauduleuses ou erronees, menees entre 1769 et 1776. Elles mettent en evidence la faible culture scientifique de la plupart des auteurs qui s'opposent a la theorie newtonienne sur cette periode, ainsi que l'ascendant pris par la mathematisation pour la legitimation des recherches astronomiques. La seconde partie examine la procedure de jugement de l'academie des sciences de paris. Une etude statistique prealable porte sur les 7 000 commissions formees entre 1795 et 1835 pour juger des travaux soumis par des savants exterieurs a l'institution. Une dizaine de motifs de rejet ont ete tires de quelque 70 rapports defavorables dans le domaine des sciences mathematiques et physico-chimiques. Deux etudes de cas approfondissent les raisons d'une mise a l'ecart : les recherches chimiques du pharmacien francois-rene curaudau, notamment sur le gaz oxymuriatique (chlore), et l'explication universelle du philosophe pierre-hyacinthe azais, synthese de toutes les sciences. La premiere montre l'importance de la replication experimentale pour la reception d'un resultat heterodoxe. La seconde illustre le rejet des systemes abstraits et speculatifs par la communaute savante de l'epoque.

  • Titre traduit

    An historical inquiry about scientific rejected knowledge in the age of positivism (1750-1835)


  • Pas de résumé disponible.

Autre version

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2002 par Presses universitaires du Septentrion à Villeneuve d'Ascq et par Atelier national de reproduction des thèses à

Enquête historique sur les savoirs scientifiques rejetés à l'aube du positivisme (1750-1835)


Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 3 VOL., 678 P.
  • Annexes : 412 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Nantes. Service commun de la documentation. BU Sciences.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.
Cette thèse a donné lieu à 1 publication .

Consulter en bibliothèque

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2002 par Presses universitaires du Septentrion et par Atelier national de reproduction des thèses à Villeneuve d'Ascq

Informations

  • Sous le titre : Enquête historique sur les savoirs scientifiques rejetés à l'aube du positivisme (1750-1835)
  • Dans la collection : Thèse à la carte
  • Détails : 1 vol. (678 p.)
  • Notes : Tirage à la demande par l'éditeur.
  • ISBN : 2-284-02028-3
  • Annexes : Bibliogr. p. 459-478
La version de soutenance de cette thèse existe aussi sous forme papier.

Où se trouve cette thèse ?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.