Les Mémoires du duc de La Rochefoucauld : autobiographie et tradition héroïque

par Denis Combet

Thèse de doctorat en Langue et littérature française

Sous la direction de Roger Marchal.

Soutenue en 1999

à Nancy 2 .


  • Résumé

    Les mémoires de La Rochefoucauld appartiennent à la catégorie des mémoires d'épée dont la tradition remonte à l'œuvre de Commynes. Comme la plupart des ouvrages de ce genre, les mémoires du duc se présentent comme une apologie adroite visant à s'opposer à une version officielle des faits historiques tout en étant un subtil réquisitoire contre le destin malheureux qui s'est acharne sur le personnage public. De fait, l'intention autobiographique s'explique par les exigences du genre, et dans les limites que le mémorialiste s'est imposées. C’est dire que le projet de fond, le retour sur soi par la mémoire, est avant tout la téléologie d'un personnage idéal fortement ancré dans l'histoire. La vérité du mémorialiste correspond à une conception ou le mentir vrai est le fondement du dire, et a des valeurs reflétant un esprit typiquement aristocratique: le devoir, l'amour et la gloire. Nous décelons dans les diverses images de son être expose dans l'action un penchant a l'ostentation. Les parties rédigées a la première personne sont à cet égard chargées d'un plus grand degré d'intimité, tout en se confinant a une représentation conventionnelle du moi héroïque tel que nous le percevons dans le roman héroïque et les nouvelles. Dans les parties dominées par l'histoire évènementielle et composées a la troisième personne, la "res gestae" de François VI se confond a l'histoire et a ses acteurs tout en s'inscrivant dans un discours dont l'ouverture met en évidence une existence mythique. La conscience littéraire et la culture de la Rochefoucauld, la dignité formelle et l'affectation de discrétion ressenties au niveau du style, expliqueraient que son texte soit conçu comme une histoire régulière. L’influence de Jules César, de Salluste et de Tacite s'avère un point clé quant à la compréhension de la perspective historique des mémoires d'où se dégage une esthétique littéraire précise; l'art de la persuasion devient ici matière a propulser intelligemment le héros d'hier et d'aujourd'hui dans la conscience du lecteur.

  • Titre traduit

    ˜The œMemoires of the duke of la Rochefoucault : autobiography and heroic tradition


  • Résumé

    La Rochefoucauld's memoires belong to a category of memoires d epee dating back to the work of Commynes. As is true for most works belonging to this tradition, the duke s memoires are both an adroit apologetics, designed to contradict the official version of historical events, and a subtle indictment of the tragic destiny which befell the public man. In fact, the autobiographical intent can be attributed to the requirements of the genre, and this within the limits that the memorialist imposed upon himself. In other words, the fundamental project, reliving and recounting one’s own life, relates above all to the teleology of an ideal character firmly grounded in the history of his time. The truth of the memorialist correspond to a conception whereby the true lie is the basis of retelling, and whereby values are those of a typically aristocratic mind: duty, love and glory. We see in the various images of his being exposed in action a tendency towards ostentation. Pages written in the first person are in this respect much more personal, while at the same time restricting themselves to a conventional representation of the heroic self, as we perceive it in, for example, precious novels and short stories. Pages dominated by narrative history and composed in the third person, the “res gestae” of Francois VI, are woven together with history proper and its characters, but at the same time contain a discourse evoking a mythical existence. The literary consciousness and the culture of la Rochefoucauld, the formal dignity and affectation of discretion that we feel in his style, suggest that the text has not been conceived as a conventional history. The influence of Julius Caesar, of Tacitus, of Sallustus and even of Machiavelli is key to the understanding of the historical perspective of the memoires, and strongly suggests a literary esthetics: the art of persuasion becomes the means of making the hero of yesterday and today come to life in the mind of the reader.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (713 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 680-703

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Lorraine. Direction de la Documentation et de l'Edition. Bibliothèque universitaire Lettres et sciences humaines.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : LN 99/5
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.