Stratégie antisens d'inhibition de l'expression de gènes viraux (Coronavirus et Cytomegalovirus) : intérêt des cyclodextrines pour la vectorisation d'oligonucléotides

par Souad Abdou

Thèse de doctorat en Sciences du médicament

Sous la direction de Chantal Finance.

Soutenue en 1999

à Nancy 1 .


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    La stratégie antisens est basée sur la capacité des oligonucléotides à reconnaître spécifiquement leurs cibles et inhiber la synthèse des protéines. Toutefois l'utilisation d'oligonucléotides en thérapeutique est actuellement limitée. Les difficultés tiennent à leur dégradation rapide par les nucléases des milieux biologiques et à leur faible pénétration intracellulaire. Les recherches actuelles s'orientent vers le développement d'oligonucléotides chimiquement modifiés ou de systèmes transporteurs. L'approche de vectorisation des médicaments vise à moduler voire même à maîtriser la distribution et les propriétés effectrices d'un principe actif en l'associant à un système approprié, un vecteur. Les cyclodextrines, oligosaccharides cycliques de faible masse moléculaire, sont des biovecteurs de choix. Leur cavité hydrophobe leur permet d'inclure de nombreuses molécules, de plus elles sont facilement véhiculées dans l'organisme, non immunogènes et dépourvues de toxicité. Enfin, leur fonctionnalisation par des groupements chimiques devrait améliorer leur capacité de complexation et leur conférer des propriétés de reconnaissance spécifique de récepteurs cellulaires. Ce travail de recherche s'est attaché, d'une part, à concevoir et à expérimenter l'approche oligonucléotidique antisens la plus adaptée à l'inhibition de la production de virus (coronavirus et cytomegalovirus) et, d'autre part, à étudier les propriétés de ces oligonucléotides après leur complexation à des cyclodextrines fonctionnalisées par des groupements glycosylés ou aminés. [. . . ]

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (175 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliographie p. 149-175

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de santé (Paris). Pôle pharmacie, biologie et cosmétologie.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MFTH 15
  • Bibliothèque : Université de Lorraine (Nancy, Meurthe-et-Moselle). Direction de la Documentation et de l'Edition - BU Santé - Pharmacie-Odontologie.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.