La rubredoxine de Clostridium butyricum : clonage et caractérisation du gène : étude de son expression en différentes conditions de croissance

par Philippe Gérard

Thèse de doctorat en Biologie structurale, moléculaire et cellulaire

Sous la direction de Henri Petitdemange.

Soutenue en 1999

à Nancy 1 .


  • Résumé

    Les rubrédoxines sont définies comme des protéines fer-soufre ne contenant pas de soufre inorganique et caractérisées par la présence de fer lié par quatre résidus cystéine. Cette petite protéine a été isolée à partir de nombreuses bactéries anaérobies et de deux bactéries aérobies (Pseudomonas oleovorans et Acinetobacter calcoaceticus). Bien que sa structure soit bien connue et qu'elle soit considérée comme un transporteur d'électron, sa fonction n'a été établie que chez trois micro-organismes dont les deux bactéries aérobies. En utilisant des oligonucléotides amorces issus de la séquence du gène de la rubrédoxine de Clostridium pasteurianum, nous avons détecté la présence de ce gène chez 11 souches de Clostridium butyricum. Le séquençage des 11 fragments de PCR a montré que ce gène est présent sous trois formes différentes chez cette espèce clostridiale. [. . . ]


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (194 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliographie p. 173-194

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Lorraine (Villers-lès-Nancy, Meurthe-et-Moselle). Direction de la Documentation et de l'Edition - BU Sciences et Techniques.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.