Origine biochimique de la couleur du bois de noyer (Juglans sp. )

par Patricia Grandieu Burtin

Thèse de doctorat en Sciences biologiques et fondamentales appliquées. Psychologie

Sous la direction de Gérard Janin et de Christian Jay-Allemand.

Soutenue en 1999

à Nancy 1 .


  • Résumé

    Les principaux pigments du bois de Noyer sont des formes dérivées et/ou polymérisées des acides gallique et ellagique. Les tanins condensés (flavonoïdes) joueraient le rôle de précurseurs de la couleur du bois en étant dégradés en pigments rouge brun de nature phlobaphénique au cours de la formation et de la maturation du bois de coeur. L'hydrojuglone glucoside (napthoquinone sous forme glucosylée et réduite) peut être considérée comme un précurseur majeur de la couleur du bois en étant (i) totalement dégradée au cours de la formation du bois de coeur, (ii) dégradée, in vitro, en composés brun noir comparables aux produits d'oxydation natifs du bois de coeur. Ces composés seraient également en partie responsables des changements de coloration du bois qui se produisent au cours de l'étuvage.

  • Titre traduit

    Biochemical origin of walnut wood colour (Juglans sp. )


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    The principal pigments of the walnut wood were identified as being gallic and ellagic acids derivatives. Condensed tannins (flavonoïds) would play the role of precursors of the wood colour while being degraded in brown red pigments of phlobaphenic nature during the formation and the maturation of heartwood. Hydrojuglone glucoside (glucosylated and reduced form of juglone) can be regarded as a major precursor of the walnut wood colour while being (i) completely degraded during the formation of heartwood, (ii) degraded, in vitro, in brown black compounds comparable with the native oxidation products of the heartwood. Moreover, these compounds could be partly responsible for the colour changes occuring during steaming treatment.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (257 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 227-245

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Lorraine (Villers-lès-Nancy, Meurthe-et-Moselle). Direction de la Documentation et de l'Edition - BU Sciences et Techniques.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.