Synthèse de copolymères à architecture complexe

par Simone Reutenauer

Thèse de doctorat en Chimie

Sous la direction de Philippe Dumas.

Soutenue en 1999

à Mulhouse .


  • Résumé

    Un important domaine dans la chimie macromoléculaire moderne est la construction de polymères à architecture complexe tels que des dendrimères, des polymères auto assemblés ou des copolymères en étoile à blocs à bras multiples. Ces copolymères en étoile ont d'abord été obtenus par réaction de couplage de polymères vivants sur des dérivés du chlorosilane ou de macromonomères non homopolymérisables. Récemment, nous avons décrit une nouvelle méthode de synthèse basée sur deux réactions d'amorçage successives sur un macroamorceur bifonctionnel obtenu par réaction de terminaison d'un anion polystyryle sur un dérivé du diphényléthylène. Dans ce travail de thèse, nous étudions les possibilités et les limites de cette méthode du macromaorceur bifonctionnel et décrivons la synthèse de 3 séries de copolymères en étoile à trois bras de nature chimique différente. Nous discutons les problèmes rencontrés lors de la polymérisation d'un troisième bras poly (L-lactide) et décrivons l'étude de la réaction de transestérification entre la chaîne en croissance et les groupements tert-butyles lors de la polymérisation d'un troisième bras poly(oxyde d'éthylène) sur un copolymère dibloc intermédiaire comportant une séquence poly (méthacrylate de tert-butyle). Avec un nouveau dérivé du diphényléthylène, nous découvrons une réaction particulière de double-addtion-élimination que nous étudions et appliquons ensuite à la synthèse de copolymères en étoile de type A2B modèles de greffés ayant deux bras polystyriène identiques (la synthèse de 5 séries de copolymères en étoile A2B sont décrites) et de copolymères greffés réguliers ayant une chaîne principale à base de polystyrène et portant à intervalles strictement réguliers des greffons tous identiques à base de poly(oxyde d'éthylène) ou de poly (méthacrylate de tert-butyle). Finalement, l'étude d'une nouvelle voie de synthèse de copolymères à architecture complexe basée sur l'utilisation de macromonomères fonctionnalisés par un motif oxazoline est décrite et nous montrons que l'on peut obtenir, de façon contrôlée, des macromonomères poly (méthacrylate de tert-butyle) à extrémité oxazoline.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (159 f.)
  • Annexes : Bibliogr. 177 réf.

Où se trouve cette thèse\u00a0?