Variabilité morphologique et architecturale de deux espèces de noyers : "Juglans regia L.", "Juglans nigra L." et de deux noyers hybrides interspécifiques

par Sylvie Sabatier

Thèse de doctorat en Biologie des organismes

Sous la direction de François Houllier.

Soutenue en 1999

à Montpellier 2 .


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    L'analyse architecturale et l'analyse statistique de la morphologie des pousses annuelles ont permis de caracteriser les modes de croissance (preformation, neoformation et polycyclisme) et de ramification des noyers au cours de leur developpement. Les noyers etudies sont juglans regia, juglans nigra et de deux de leurs hybrides interspecifiques, juglans major 209 juglans regia et juglans nigra 23 juglans regia. Au cours du developpement des noyers, l'evolution des valeurs des parametres de croissance et de ramification des pousses annuelles s'effectue de maniere precise selon des gradients morphogenetiques connus lies a la position architecturale et a l'ontogenie des arbres. Les variations morphologiques interspecifiques reposent principalement sur la repartition des rameaux sur les pousses annuelles vegetatives et sur la direction de croissance des branches sur le jeune arbre. Elles sont dues a la structure des modules et au moment d'expression de la reiteration immediate, processus determinant l'edification de la cime, sur l'arbre adulte. Les facteurs du milieu modifient de maniere quantitative les etapes de differenciation morphologiques specifiques. L'ensemble des resultats permet de mettre en evidence des criteres morphologiques susceptibles d'etre sous controle genetique et pertinents en amelioration et selection d'arbres. La connaissance de l'evolution de la morphologie des pousses annuelles au cours du developpement des arbres est un element fondamental pour aborder le determinisme physiologique de l'architecture de l'arbre.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : v, 142, [37] p. ou f
  • Annexes : Bibliogr.: p. 128-141

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire. Section Sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TS 99.MON-198
  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire. Section Sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Université de Montpellier. Bibliothèque du B2E.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TH 563
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.