Etude du verre Na2B2O3SiO2 et de la zéolithe NaY : approche par la résonance paramagnétique électronique de l'ion Mn2+ et par la résonance magnétique nucléaire du 129Xe

par Paolo Rumori

Thèse de doctorat en Chimie théorique, physique et analytique

Sous la direction de JEAN VICTOR ZANCHETTA.

Soutenue en 1999

à Montpellier 2 .


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    La resonance paramagnetique electronique de l'ion mn 2 +, la resonance magnetique nucleaire du 1 2 9xe et d'autres techniques de caracterisation ont ete employees pour etudier deux differents silicates : un verre, de composition 1na 2o 1b 2o 3 1sio 2 obtenu par voie sol-gel en solution aqueuse, et la zeolithe nay. Dans le cas du verre, le dopage a ete effectue en ajoutant l'ion paramagnetique mn 2 + lors de la formation du gel en milieu liquide. De la condensation jusqu'a la formation du verre les differentes etapes ont ete suivies par rpe. Il est ainsi montre qu'a partir de 673k, la structure du verre est deja batie et que les spectres de rpe peuvent etre interpretes en tenant compte d'une seule typologie de sites octaedriques distordus capables d'accepter les ions dopants. L'effet de la concentration en manganese a ete egalement suivi et un taux limite d'insertion homogene est mis en evidence. Une approche comparable est menee sur la zeolithe nay. Le couplage de la rpe et de la rmn du 1 2 9xe est utilise pour suivre les differentes etapes du processus de deshydratation de cette zeolithe, dopee avec les ions mn 2 + par echange ionique en solution aqueuse. En particulier, la localisation de l'ion mn 2 + dans les differents sites cationiques de la zeolithe, pendant le depart de molecules d'eau par traitement thermique sous vide, a ete suivie en detail. L'existence de faibles distributions de distorsions locales, probablement dues a l'inhomogeneite de la repartition des atomes d'aluminium dans la charpente zeolithique, a ete observee. Cette distribution de distorsions s'est revelee, naturellement, beaucoup plus faible que dans le cas de verres silicates etudies dans ce travail.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 161 p
  • Annexes : Notes bibliogr

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire. Section Sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TS 99.MON-113
  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire. Section Sciences.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.