Fluctuations du champ magnétique terrestre au mio-Pliocène et auto-inversion de l'aimantation thermorémanente

par Avthandil Goguitchaichvili

Thèse de doctorat en Physique et chimie de la Terre

Sous la direction de Michel Prévot.

Soutenue en 1999

à Montpellier 2 .


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Ce manuscrit traite de deux phenomenes physiques d'origines differentes. Les variations vectorielles du champ magnetique terrestre au cours du miocene et du pliocene sont respectivement etudiees sur des formations chiliennes (andes centrales) et islandaises. De fortes fluctuations de la direction du champ miocene ont ete observees dans l'hemisphere sud, qui peuvent indiquer une variation paleoseculaire beaucoup plus ample que la variation seculaire recente. Cette etude a permis d'estimer egalement la rotation tectonique ayant affecte les formations de farellones (chili) depuis 19 ma. Un bon enregistrement de la variation de l'intensite absolue du champ magnetique terrestre a ete obtenu au voisinage et pendant les renversements de polarite islandais r#3 n#3 (matuyama-reunion) et n#4 r#3 (gauss-matuyama). Le champ etait toujours tres diminue pendant la transition, ce qui remet en question des affirmations anterieures concernant l'existence de forts dipoles geomagnetiques equatoriaux au cours du renversement. Les divers processus physico-chimiques intervenant pendant ou apres la fossilisation de l'aimantation remanente conditionnent l'interpretation geomagnetique de la remanence. Dans les depots de hyaloclastites, l'aimantation primaire est une combinaison d'une aimantation thermodetritique et d'une aimantation cristalline due a la palagonitisation du verre basaltique. Les paleointensites obtenues, de qualite pourtant exceptionnelle, n'ont pas de signification geomagnetique. Il s'avere cependant que la methode de thellier peut etre un outil decisif pour etudier le mecanisme d'acquisition de l'aimantation remanente dans ces sediments. Les dacites associees a l'eruption de 1991 du volcan pinatubo presentent l'extraordinaire propriete de s'aimanter en sens oppose au champ magnetique terrestre. Cette auto-inversion est due aux membres intermediaires de la solution solide des ilmeno-hematites presents dans cette roche. J'ai reussi, pour la premiere fois, a mesurer le magnetisme de monocristaux isoles d'ilmeno-hematits, et propose un nouveau modele explicatif de l'auto-inversion.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 271 p
  • Annexes : Notes bibliogr

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire. Section Sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TS 99.MON-15
  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire. Section Sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Université de Montpellier. Bibliothèque Géosciences.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : GOG
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.