Contribution à l'étude et à la mise au point de techniques analytiques permettant de doser les hydrocarbures totaux dans des matrices solides ou liquides

par Patrick Henrion

Thèse de doctorat en Chimie

Sous la direction de René Gruber.

Soutenue en 1999

à Metz .


  • Résumé

    Le but de ce travail est d'étudier et de mettre au point des méthodes d'analyses simples, rapides et fiables, permettant de doser les hydrocarbures dans des échantillons solides ou aqueux. Dans un premier temps, nous avons étudié des techniques basées sur l'extraction liquide-liquide et liquide-solide des hydrocarbures, couplées à la détection par spectrométrie infrarouge à transformée de Fourier. Nous avons montré que cette méthode n'était performante que pour des échantillons solides dont la concentration en hydrocarbures dépasse 200 mg/kg et pour des échantillons liquides dont la concentration est supérieure à 50 mg/l. En dessous de ces valeurs, les rendements d'extraction sont faibles. De plus, l'IRTF necessite l'emploi de solvants n'interférant pas sur les mesures et ces solvants, chlorés et fluorés, sont généralement toxiques ou représentent un danger pour l'environnement. Par la suite, nous avons étudié l'extraction liquide-solide au soxtec avec un dosage des hydrocarbures par gravimétrie. Cette méthode a permis d'obtenir des rendements supérieurs à 80% mais avec une répétabilité relativement faible. Cela est essentiellement dû au séchage des extraits qui peut entrainer la perte des composes les plus volatils. Enfin, nous avons développé une méthode de dosage basée sur la séparation des hydrocarbures en familles chimiques par chromatographie sur couche mince couplée à la détection en UV et en fluorescence. Grâce à l'exaltation de la fluorescence émise par la berbérine, en présence de composes à structure partiellement saturée, nous avons pu doser ces composés dans des dérivés pétroliers. Nous avons également dosé les composés aromatiques, en UV et en fluorescence. Les résultats que nous avons obtenus sont similaires à ceux obtenus par d'autres techniques (CLHP, gravimétrie, Iatroscan). Ainsi, cette méthode de dosage se présente comme une alternative intéressante à l'IRTF pour la détection et la quantification des hydrocarbures extraits d'échantillons solides ou aqueux, d'autant plus qu'elle ne restreint pas le choix des solvants

  • Titre traduit

    Contribution to Study and Development of Analytical Methods for the Determination of Total Hydrocarbons in Liquid and Solid Matrices


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (160 f.)
  • Annexes : Bibliogr. f. 154-160

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Lorraine. Direction de la documentation et de l'édition. Bibliothèques Metz et Moselle.
  • Non disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.