Réactivité chimique à l'interface entre des substrats à base fer et des alliages de magnésium à l'état liquide

par David Pierre

Thèse de doctorat en Sciences

Sous la direction de Jean-Claude Viala et de Myriam Sacerdote-Peronnet.

Soutenue en 1999

à Lyon 1 .

Le jury était composé de Jean-Claude Viala, Myriam Sacerdote-Peronnet.


  • Résumé

    Le magnésium (D 1,7) et ses alliages sont l'objet de nombreuses études, notamment dans le domaine de l'industrie automobile ou leur emploi sous forme de pièces moulées pourrait contribuer à l'allégement des véhicules. Traditionnellememnt, la fonderie et le moulage des alliages de mágnésium sont réalisés à l'aide d'outillages à base fer. Cet élément est en effet connu pour être chimiquement inerte vis-à-vis du magnésium. Cependant, cette excellente compatibilité chimique peur être altérée par la présence d'impuretés ou d'éléments d'alliage dans les deux métaux de base. Une étude de la réactivité chimique à 1000K à donc été entreprise dans les systèmes ternaires FE-MG-M (M = SI, AL, ZN, MN, ZR). Pour chaque système, l'aspect thermodynamique, l'aspect cinétique et les mécanismes d'interactions ont été déterminés. Le comportement de substrats ferreux en présence de différents alliages industriels de magnésium a ensuite été abordé. Des enseignements pratiques ont alors été dégagés d'une part dans le domaine de la protection des outillages contre la corrosion par les alliages de magnésium liquides et, d'autre part dans le domaine de l'élaboration de multimatériaux par insertion à la coulée.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (200 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 185-189

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Claude Bernard (Villeurbanne, Rhône). Service commun de la documentation. BU Sciences.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.