Effets des agents bloquants neuromusculaires sur le système nerveux central

par Florence Chiodini

Thèse de doctorat en Sciences. Neurosciences

Sous la direction de Dominique Müller et de Daniel Bertrand.

Soutenue en 1999

à Lyon 1 .

Le jury était composé de Dominique Müller, Daniel Bertrand.


  • Résumé

    L'objectif de cette these a ete d'etudier les effets d'agents bloquants neuromusculaires (bnm) sur le systeme nerveux central (snc). Il est generalement admis que la barriere hemato-encephalique ne permet pas le passage des agents bnm dans le snc. Cependant, dans certaines circonstances, ces agents peuvent etre detectes dans le liquide cephalo-rachidien et entrainer des effets neurotoxiques. Nous nous sommes proposes d'analyser les effets centraux des agents bnm non depolarisants (atracurium et son metabolite, laudanosine, pancuronium et vecuronium). Dans un premier temps, l'utilisation de techniques electrophysiologiques adaptees a la tranche d'hippocampe de rat nous a permis d'analyser les effets de ces agents sur la neurotransmission glutamatergique et gabaergique dans la region ca1. L'atracurium et la laudanosine, contrairement au pancuronium et au vecuronium, induisent 1) une augmentation des potentiels postsynaptiques excitateurs evoques et de l'excitabilite neuronale ; 2) un blocage de la transmission gabaergique dans l'hippocampe. Des resultats identiques ont ete observes avec la nicotine et les antagonistes nicotiniques le methyllycaconitine, la dihydro--erythroidine et la mecamylamine sur la transmission glutamatergique. En revanche, seules des concentrations elevees de nicotine bloquent la transmission gabaergique. Ces interactions pourraient impliquer des recepteurs nicotiniques (nachrs) neuronaux. La deuxieme partie de ce travail a consiste a etudier les interactions entre l'atracurium et son metabolite, et les nachrs reconstitues dans les ovocytes de xenope. L'atracurium et la laudanosine exercent plusieurs effets sur les nachrs 42 et 7 humains. Ces donnees suggerent que les myorelaxants, en agissant sur des nachrs, sont capables de moduler la neurotransmission centrale. Ces deux approches nous ont permis de mettre en evidence des effets neurotoxiques centraux des myorelaxants utilises dans des conditions particulieres d'interventions chirurgicales.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (74 f.)
  • Annexes : Bibliogr. f. 62-74 et notes bibliographiques dans chaque article

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Claude Bernard (Villeurbanne, Rhône). Service commun de la documentation. BU Sciences.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.