Calibration de l'échelle de distance extragalactique et applications à la physique de l'univers local

par Pierre Lanoix

Thèse de doctorat en Sciences. Astrophysique

Sous la direction de Georges Paturel.

Soutenue en 1999

à Lyon 1 .

Le jury était composé de Georges Paturel.


  • Résumé

    Dans la premiere partie de cette these, nous determinons la calibration absolue de la relation periode-luminosite (pl) des cepheides dans les bandes spectrales v et i. Ceci est realise a partir des donnees du satellite astrometrique hipparcos qui nous permettent de construire un echantillon de 238 cepheides galactiques possedant une mesure de parallaxe geometrique. Cette calibration prend en compte les biais inherents a l'utilisation des parallaxes, et prouve sa fiabilite par des simulations numeriques : <m v> = 2. 77logp 1. 440. 05 et <m i> = 3. 05logp 1. 81 0. 05. Nous presentons notre base de cepheides extragalactiques qui regroupe les cepheides de 41 galaxies, dont 24 ont ete mesurees par le telescope spatial (hst). Nous leur appliquons notre calibration des relations pl au moyen de differentes methodes qui considerent le biais d'incompletude de la relation pl mis en evidence parallelement. Une analyse critique nous permet de produire les distances precises (0. 2 mag. ) et homogenes de 33 galaxies jusqu'a 30 mpc. La seconde partie se base sur ces distances et les donnees de la base leda. Nous construisons un echantillon de 21 et 17 galaxies en bandes spectrales b et i respectivement, qui servent de calibrateurs aux relations tully-fisher (tf) directes et inverses. Nous presentons la methode permettant de construire un tres grand echantillon de galaxies de champs (denis et denis-hi) auquel nous appliquerons nos calibrations. Nous discutons les differents biais (malmquist, biais des calibrateurs, correlation des erreurs) et les moyens de s'en affranchir. Nous appliquons la methode des galaxies sosies a m31 et m81 pour evaluer la constante de hubble (h 0). Nous calibrons le pic de luminosite des supernovae (sne) ia en b grace a 9 evenements internes aux galaxies calibrees et obtenons h 0 = 573 km. S 1. Mpc 1 via un diagramme de hubble de 57 sne. Nous etudions enfin la structure dynamique du superamas de la vierge a partir des resultats precedents et du modele de tolman-bondi.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (175 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 159-170

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Claude Bernard (Villeurbanne, Rhône). Service commun de la documentation. BU Sciences.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.