Étude comparative de la réponse au stress de fibroblastes NIH 3T3 normaux ou transformés par l'antigène T du virus SV40

par Sandrine Gonin

Thèse de doctorat en Sciences

Sous la direction de André-Patrick Arrigo.

Soutenue en 1999

à Lyon 1 .

Le jury était composé de André-Patrick Arrigo.


  • Résumé

    Afin de mieux comprendre les événements mis en jeu dans la réponse à différents traitements des cellules à caractère tumoral, nous avons choisi comme système d'étude, in vitro, des fibroblastes de souris nih 3t3 normaux ou transformés par différents oncogènes. Nous avons déterminé les mécanismes moléculaires impliqués dans la sensibilité, en particulier au choc thermique et au stress oxydant, des cellules transformées. La forte sensibilité à la chaleur des cellules transformées par l'antigène t du virus sv40 ou les oncogènes v-fos, v-src et c-ha-ras a été corrélée à une altération de l'expression des gènes codant pour la protéine de stress hsp25 et, dans certains cas, pour la protéine hsp70. La survie des cellules exprimant l'antigène t du virus sv40 est également fortement diminuée lors d'un traitement par l'adriamycine couplé à un choc thermique ou par l'étoposide, drogues couramment utilisées en thérapie anticancéreuse. Par ailleurs, les cellules exprimant l'antigène t du virus sv40 présente une forte sensibilité à un stress oxydant induit par la ménadione qui résulte d'une altération de l'expression de certaines enzymes détoxiquantes des radicaux libres oxygénés. La protéine p53 et la voie de signalisation fas/apo-1 ont un rôle très important dans le processus de mort des cellules transformées, observé lors d'un traitement par la ménadione. Enfin, nous avons également analyse l'influence de la petite protéine de stress humaine hsp27 sur le phénotype transformé et la survie des fibroblastes nih 3t3 normaux ou transformes par l'antigène t du virus sv40. La protéine hsp27 interfère avec le phénotype transforme des cellules exprimant l'antigène t du virus sv40. De plus, les lignées exprimant hsp27 résistent mieux à un traitement par la staurosporine ou la ménadione par comparaison avec les lignées témoins.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (141 f.)
  • Annexes : Bibliogr. f. 113-141 et notes bibliographiques dans chaque article

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Claude Bernard (Villeurbanne, Rhône). Service commun de la documentation. BU Sciences.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.