Caractérisation et manipulation génétique de la voie d'assimilation du nitrate du champignon symbiotique Hebeloma cylindrosporum

par Patricia Jargeat

Thèse de doctorat en Sciences

Sous la direction de Jean-Claude Debaud.

Soutenue en 1999

à Lyon 1 .

Le président du jury était Jean-Claude Debaud.


  • Résumé

    Les champignons ectomycorhiziens participent a la nutrition azotee des plantes. L'utilisation de souches fongiques genetiquement modifiees dans la voie d'assimilation du nitrate devraient permettre de connaitre la part du champignon dans la nutrition nitrique de la plante. Les genes codant pour un transporteur de nitrate (ntr) et les deux enzymes de cette voie (nitrate reductase, nr et nitrite reductase, nir) ont ete clones et sequences chez le basidiomycete ectomycorhizien hebeloma cylindrosporum. Le ntr, la nr et la nir sont comparables a ceux d'autres organismes. Les 3 genes, etroitement lies, formant ainsi un cluster, sont regules au niveau transcriptionnel par la quantite et la nature de l'azote disponible. L'expression est maximale en conditions de carence en azote ou en presence de nitrate a forte concentration. Elle est faible ou nulle en presence d'ammonium a forte concentration. Des mutants deficients en activite nr (nr ) ont ete produits et caracterises. Le retablissement d'une activite nr apres transformation genetique avec le gene clone a permis d'identifier des souches mutees dans le gene de la nr. Dans un des mutants, l'expression des genes clones est constitutive. Des souches ayant des activites nr augmentees ont ete produites par transformation genetique avec le gene de la nr. Cependant, on constate un manque de stabilite des phenotypes selectionnes, resultant de processus d'inactivation somatique des transgenes. Des pins maritimes (pinus pinaster) mycorhizes soit par une souche sauvage soit par une souche nr et des pins non mycorhizes ont ete cultives en serre froide. Des marquages avec du nitrate d'ammonium marque a l'azote 15 soit sur le nitrate soit sur l'ammonium ont permis de mettre en evidence des differences d'assimilation entre les pins mycorhizes et les pins non mycorhizes et entre les pins mycorhizes par la souche sauvage ou la souche nr , ce qui montre que la nr fongique participe a la nutrition azotee de la plante hote.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (164 f.)
  • Annexes : Bibliogr. f. 118-135

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Claude Bernard (Villeurbanne, Rhône). Service commun de la documentation. BU Sciences.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.