Mise en évidence in vitro d'un dialogue entre cellules dendritiques et lymphocytes B : rôle dans la régulation de la réponse immunitaire humorale chez l'homme

par Bertrand Dubois

Thèse de doctorat en Sciences

Sous la direction de Christophe Caux.

Soutenue en 1999

à Lyon 1 .

Le jury était composé de Christophe Caux.


  • Résumé

    Lors d'une reponse humorale contre un antigene thymo-dependant, les lymphocytes b naifs proliferent et se differencient en plasmocytes et en lymphocytes b a memoire au sein des organes lymphoides secondaires. La coculture de lymphocytes b humains et de cellules dendritiques generees in vitro, en presence d'une lignee fibroblastique exprimant le cd40l (signal t) nous a permis de demontrer une contribution directe des cellules dendritiques dans la regulation de la reponse humorale. Les cellules dendritiques augmentent la proliferation des lymphocytes b et stimulent fortement la production d'immunoglobulines par les lymphocytes b a memoire. De plus, les cellules dendritiques, en rendant les lymphocytes b naifs sensibles a l'il-2, induisent leur differenciation en plasmocytes secreteurs d'igm. Par ailleurs, elles permettent l'expansion des cellules b du centre germinatif et favorisent la commutation isotypique vers igg 1, en presence d'il-2, et vers iga, en presence d'il-10 et de tgf. Des experiences visant a identifier les molecules impliquees dans ces effets demontrent que l'il-12, produite par les cellules dendritiques, joue un role critique, en particulier dans la differenciation des lymphocytes b naifs en plasmocytes, en presence d'il-2. La comparaison de differentes sous-populations de cellules dendritiques, obtenues in vitro ou purifiees a partir divers tissus, demontre que cette activite est restreinte aux cellules dendritiques de type interstitiel telles que les cellules dendritiques derivees de monocytes ou isolees des follicules b, et qu'elle n'est pas partagee par les cellules de langerhans. L'ensemble de ces resultats suggere que certaines sous-populations de cellules dendritiques pourraient participer directement au developpement et au controle de la reponse humorale, en delivrant directement aux lymphocytes b des signaux impliques dans les phenomenes de proliferation, de differenciation et de commutation isotypique.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (105 f.)
  • Annexes : Bibliogr. f. 80-105 et notes bibliographiques dans chaque article

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Claude Bernard (Villeurbanne, Rhône). Service commun de la documentation. BU Sciences.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.