Analyse de la biodiversité à partir d'une liste d'occurrences d'espèces : nouvelles méthodes d'ordination appliquées à l'étude de l'endémisme dans les Ghâts occidentaux

par Clémentine Gimaret-Carpentier

Thèse de doctorat en Sciences

Sous la direction de Jean-Pierre Pascal et de Daniel Chessel.

Soutenue en 1999

à Lyon 1 .

Le jury était composé de Jean-Pierre Pascal, Daniel Chessel.


  • Résumé

    L'objectif de ce travail est l'analyse des variations spatiales de la diversite biologique a l'echelle regionale a partir d'une liste d'occurrences d'especes. Le recours aux listes d'occurrences etablies a partir des collections des museums, de la litterature et des releves de terrain est en effet devenu de plus en plus frequent en macro-ecologie, ces donnees permettant d'acceder facilement a l'echelle regionale pour analyser la distribution spatiale de la diversite et apprehender les roles respectifs des facteurs ecologiques, historiques et evolutifs perceptibles a cette echelle. Les forets sempervirentes des ghats occidentaux constitue le cadre de cette etude, et la liste d'occurrences etudiee correspond a la base de donnees constituee a partir des releves de l'institut francais de pondichery, des specimens d'herbiers et des flores pour etablir l'atlas des especes arborescentes endemiques des ghats. Les analyses multispecifiques supposent toutes l'existence d'unites spatiales communes aux differentes especes. Or, la liste d'occurrences est formee d'observations independantes, reperees par leurs propres coordonnees geographiques et associees a une altitude, ce qui imposait une analyse des relations especes-milieu a l'echelle des occurrences. En collaboration avec d. Chessel, j'ai mis au point deux nouvelles methodes d'ordination, l'analyse non symetrique des correspondances (ansc) et l'analyse de correlation canonique (ac) appliquee a un tableau d'occurrences. J'ai mis en evidence une diminution de la richesse specifique avec l'altitude et la longueur de la saison seche, une augmentation de l'amplitude altitudinale moyenne des especes endemiques le long du gradient altitudinal (loi de rapoport), et revele l'importance des phenomenes de vicariances ecologique et geographique. Ces resultats m'ont conduit a privilegier les facteurs historiques et evolutifs pour expliquer la distribution actuelle de la richesse et de l'endemisme dans les ghats occidentaux.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (242 p.)
  • Annexes : Bibliogr. non paginée [18] p.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Claude Bernard (Villeurbanne, Rhône). Service commun de la documentation. BU Sciences.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.