Régulation par l'état nutritionnel et la photopériode de l'expression de gènes spécifiant des enzymes du métabolisme énergétique dans le tissu adipeux et le muscle de brebis

par Muriel Bonnet

Thèse de doctorat en Biologie, sciences et santé

Sous la direction de Yves Chilliard.

Soutenue en 1999

à Limoges , en partenariat avec Université de Limoges. Faculté des sciences et techniques (autre partenaire) .


  • Résumé

    Les effets respectifs des variations de l'etat nutritionnel et de la photoperiode sur le metabolisme energetique et le partage des nutriments entre le tissu adipeux (ta) et le muscle ont ete etudies chez la brebis. 25 brebis adultes taries, non gravides et ovariectomisees ont ete alimentees a 123 (temoins), 22 (restreintes) ou 190% (realimentees) de leur besoin energetique d'entretien. La moitie des brebis restreintes et realimentees ont ete soumises a 8 (jours courts) ou 16 h (jours longs) de lumiere par jour. La restriction augmente les taux plasmatiques d'acides gras non esterifies (agne), et diminue les taux d'insuline, prolactine, leptine, acetate, triglycerides, uree ainsi que les activites des enzymes lipogeniques lipoproteine-lipase (lpl), synthetase des acides gras (fas), glucose-6-phosphate deshydrogenase (g6pdh), enzyme malique (em), glycerol-3-phosphate deshydrogenase (g3pdh) dans les ta perirenal (tapr) et sous-cutane (tasc). Ces effets sont partiellement ou totalement inverses par la realimentation. La restriction ne modifie pas l'activite lpl, dans un muscle glycolytique : le longissimus thoracis (lt), et la diminue dans un muscle oxydatif : le muscle cardiaque (mc). La realimentation augmente cette activite dans les 2 muscles. Les augmentations de la leptinemie, des activites fas et lpl dans le tapr et lpl dans le mc des brebis realimentees resultent, en partie, d'une regulation pre-traductionnelle de l'expression des genes correspondants dans le tapr et le mc, comme l'indique l'analyse par northern blot (fas, lpl) ou rt-pcr semi-quantitative (lpl, leptine). La quantification des taux individuels d'arnm lpl par rt-pcr en temps reel a revele l'expression preferentielle de l'arnm de 3,4 kb dans le ta et de celui de 3,8 kb dans le mc. Cette expression tissu-specifique n'est pas modulee par l'etat nutritionnel. Les jours longs augmentent les activites de l'em dans le tasc et le tapr, et de la lpl dans le tasc et le lt, les taux d'arnm lpl dans le tapr et le mc, et diminuent les agne plasmatiques. Le taux d'arnm leptine du tapr, la leptinemie et la prolactinemie sont augmentes en jours longs. Ces resultats montrent des augmentations, en reponse a la realimentation et aux jours longs, des capacites lipogeniques et de la synthese de leptine dans le ta, ainsi que de l'activite ou du taux d'arnm lpl des muscles. La lipomobilisation est augmentee par la restriction et les jours courts. Ces adaptations metaboliques sont probablement impliquees dans les adaptations physiologiques des ovins aux variations saisonnieres des disponibilites alimentaires.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 200 p

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université de Limoges (Section Sciences et Techniques). Service Commun de la documentation.
  • Disponible pour le PEB

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université de Lille. Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire de Sciences Humaines et Sociales.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : 1999LIMO0012
  • Bibliothèque : Université Paris-Est Créteil Val de Marne. Service commun de la documentation. Section multidisciplinaire.
  • PEB soumis à condition
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.