Pratiques d'écriture, pratiques de pensée : le statut philosophique de l'expérience littéraire du suréalisme à nos jours

par Philippe Sabot

Thèse de doctorat en Philosophie

Sous la direction de Pierre Macherey.

Soutenue en 1999

à Lille 3 .


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Dans ce travail, la question générale des rapports entre philosophie et littérature se trouve envisagée à partir de l'étude de quelques oeuvres littéraires qui appartiennent au champ de la littérature française du vingtième siècle. Il s'agit, par ce biais particulier, de faire apparaître les conditions de possibilité et les modalités concrètes d'une véritable pratique littéraire de la philosophie, telle qu'elle est à l'oeuvre dans les textes littéraires eux-mêmes. L'intérêt philosophique de cette pensée littéraire, produite dans et par la littérature, est ici mis en valeur à partir d'un corpus disparate, irréductible à la classification traditionnelle des genres littéraires aussi bien qu'à la seule "littérature d'idées". C'est ainsi que des textes aussi divers que L'immaculée conception d'André Breton et Paul Eluard, Histoire de l'oeil de Georges Bataille, La règle du jeu de Michel Leiris, Le diable et le bon Dieu de Jean-Paul Sartre, Les noyers de l'altenburg d'André Malraux, ou encore Les Géorgiques de Claude Simon, sont successivement soumis à l'analyse. L'étude de ces différentes oeuvres a pour ambition de faire apparâitre la manière singulière dont les textes littéraires font de la philosophie, c'est-à-dire la manière dont ils élaborent, transforment ou déforment, un certain nombre de schèmes spéculatifs au sein de "pratiques d'écriture" qui, dans la mesure où elles produisent des effets de vérité, valent simultanément comme des "pratiques de pensée" originales. Ces spéculations d'écrivains, poursuivies à l'écart des visées systématiques de la philosophie, s'ordonnent ici autour de deux thèmes principaux- l'inconscient et la guerre- qui, par leur élaboration littéraire, contribuent en définitive à révéler quelques-uns des enjeux cruciaux de notre époque, vouée au discours de l'homme sur l'homme aussi bien qu'à la méditation sur la fin de l'histoire

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol; (755 f.)
  • Notes : Thèse reproduite
  • Annexes : Bibliogr. f. 702-750

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Charles de Gaulle. Service commun de la documentation.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : 50.377-1999-8-1
  • Bibliothèque : Université Charles de Gaulle. Service commun de la documentation.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : 50.377-1999-8-2
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.