Modélisation de la sélectivité de la réaction protéolytique en phase hétérogène : orientation de l'hydrolyse de l'hémoglobine vers la production de peptides transporteurs de porphyrines : caractérisation d'un complexe peptide-protoporphyrine IX

par Elisabeth Kosciarz

Thèse de doctorat en Génie enzymatique, bio-conversation et microbiologie

Sous la direction de Didier Guillochon.

Soutenue en 1999

à Lille 1 .


  • Résumé

    Dans ce travail, nous avons orienté la réaction protéolytique vers la production de peptides transporteurs de PPIX (protoporphyrine IX), et nous avons amélioré leur purification à grande échelle. En premier lieu, nous avons prépare��, à partir d'un hydrolysat pepsique d'hémoglobine bovine, un peptide amphiphile en associant un fractionnement par chromatographie d'échange d'ions et un dessalage par électrodialyse à l'échelle pilote, puis une chromatographie de phase inverse. Ce peptide correspond aux 23 premiers acides aminés de la chaîne Alpha de l'hémoglobine. En solution dilué, ce peptide, sous forme de monomère, interagit majoritairement avec un dimère de PPIX, avec une constante d'association proche de 2. 10[exposant 4] M[exposant -1]. La capacité maximale de transport de la PPIX par le peptide est élevée, avec un rapport molaire proche de 1/1. Dans ce complexe à forte concentration, la PPIX est associée sous forme de polymères. En deuxième lieu, nous avons montré que l'adsorption de l'hémoglobine sur un support hydrophobe anionique modifiait radicalement la sélectivité de la réaction protéasique, aussi bien avec une protéase spécifique (endoprotéinase Glu-C), que de spécificité plus large (chymotrypsine). Nous avons pu déterminer que le support protégeait de l'hydrolyse les sites de coupures potentiels inclus dans les portions complémentaires de l'hémoglobine (hydrophobes et/ou cationiques). Le phénomène inverse est également observé, les portions d'hémoglobine non adsorbées sur le support contiennent des sites de coupures potentiels dans certains cas mieux hydrolysés en phase hétérogène par rapport à l'hydrolyse en solution. Nous avons enfin démontré que l'hydrolysat obtenu en phase hétérogène a été enrichi en peptides transporteurs de PPIX puisqu'il a une capacité 3 fois plus élevée que l'hydrolysat obtenu en phase homogène


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (189 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 165-172

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université des sciences et technologies de Lille (Villeneuve d'Ascq, Nord). Service commun de la documentation.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 50376-1999-491
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.