La transition Frasnien-Famennien (Dévonien Supérieur) en Europe : sédimentologie, stratigraphie séquentielle et susceptibilité magnétique

par Xavier Devleeschouwer

Thèse de doctorat en Géologie et géochimie sédimentaire

Sous la direction de Jean-Louis Mansy et de Alain Préat.

Soutenue en 1999

à Lille 1 .


  • Résumé

    Des séries en milieu peu profond et profond sont étudiées en Europe à la limite Frasnien/Famennien (ou FF) correspondant à une des 5 extinctions massives du Phanérozoïque. L'analyse sédimentologique des milieux pélagiques montre l'extrême condensation des séries argilo-carbonatées du limitotype (Coumiac, Montagne Noire) et du parastratotype (Steinbruch Schmidt, Massif Schisteux Rhénan). Malgré la forte condensation, l'évolution des microfaciès permet d'établir la succession des cortèges sédimentaires. Les Horizons Kellwassers y correspondent à des environnements anoxiques durant les hauts niveaux marins. La limite FF correspond à une limite de séquence de 3ème ordre soulignant une forte baisse eustatique. L'analyse des isotopes stables, de même que celle des indices de cristallinité de l’illite, montrent que les processus diagénétiques sont limités permettant ainsi une étude détaillée de la minéralogie (susceptibilité magnétique et assemblages argileux). Les courbes de susceptibilité (1er ordre) présentent une évolution générale décroissante au Frasnien et inverse au Famennien se superposant à la courbe eustatique de 2ème ordre. Les fluctuations de susceptibilité soulignent les différents cortèges sédimentaires et permettent leurs corrélations à l'échelle européenne. L'analyse du cortège argileux des carbonates montre que le signal magnétique est gouverné par les minéraux ferromagnétiques et non par les fractions dia- et paramagnétiques. L'interprétation du signal est alors à rechercher dans une reprise de l'érosion en relation avec une variation climatique ou tectonique. La présence de kaolinite en quantite importante à la transition FF suggère un climat chaud et humide dès le Frasnien Moyen, les sols kaolinitiques soulignent des reliefs marqués. Ces derniers sont probablement liés à l'orogenèse acadienne qui soulève les Appalaches au Dévonien Supérieur. Les minéraux ferromagnétiques proviennent de l'érosion de cette chaîne. C'est donc l'hypothèse tectono-eustatique qui rend le mieux compte de l'ensemble des événements présents à la limite FF. Les données de la littérature ne permettent pas à l'heure actuelle de prendre en considération les hypothèses volcaniques, météoritiques et climatiques (glaciations).

  • Titre traduit

    The Frasnian-Famennian transition (Upper Devonian) in Europe : sedimentology, sequential analysis and magnetic susceptibility


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (414 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 315-352

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université des sciences et technologies de Lille (Villeneuve d'Ascq, Nord). Service commun de la documentation.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 50376-1999-429

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université Pierre et Marie Curie. Bibliothèque Universitaire Pierre et Marie Curie. Section Sciences de la Terre Recherche - cartothèque - CADIST.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 99 LIL1 0192
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.