Le glycérol, ses effets et sa contribution à la recherche de marqueurs précoces au cours de l'embryogenèse somatique dans les tissus foliaires de chicorée hybride "474"

par Anne Bellettre-Fievet

Thèse de doctorat en Génie enzymatique, bioconversion et microbiologie

Sous la direction de Jacques Vasseur.

Soutenue en 1999

à Lille 1 .


  • Résumé

    Nous avons étudié le glycérol et ses effets au cours de l'embryogenèse somatique dans les feuilles de chicorée. Les explants sont cultivés pendant 5 jours dans un milieu d'induction et l'addition de glycérol permet la synchronisation de la première division des cellules embryogènes. Nous avons augmente de 65% le rendement en embryons somatiques en doublant la concentration initiale de saccharose. Une étude cytologique montre que le glycérol ne bloque plus la division cellulaire. Nous avons donc établi un nouveau protocole de culture en réduisant la phase d'induction à 4 jours. Le glycérol n'intervient pas sur le taux de tubulines, mais sa présence modifie l'organisation spatiale des microtubules. Par ailleurs, le glycérol peut constituer une source carbonée suffisante pour l'induction de cellules embryogènes, mais il ne peut remplacer le saccharose pour permettre le développement des embryons. Le glycérol pénètre et s'accumule dans les limbes ou il est métabolisé. La glycérol kinase est très active et conduit à la production de glycérol 3- phosphate. L'étude du devenir du glycérol 14C montre qu'il entre dans le pool des glucides. La présence du glycérol génère l'accumulation dans les feuilles d'une nouvelle molécule de type glucidique. Le glycérol modifie l'hydrolyse du saccharose au cours de l'induction de l'embryogenèse. L'activité de l'invertase pariétale est inhibée au cours de la phase d'induction et l'enzyme s'accumule dans les feuilles. L'induction de l'embryogenèse somatique est caractérisée par une augmentation de l'activité des invertases acides et une diminution de l'invertase neutre et la phase d'expression présente une évolution inverse. L'analyse des protéines excrétées dans les milieux de culture révèle que deux groupes de polypeptides de 14 et 10 kDa sont spécifiquement exprimés au cours du processus embryogène. Les premières appartiennent au groupe des PR-protéines et sont impliquées dans l'induction et le développement des embryons somatiques. L'analyse des protéines tissulaires met en évidence deux protéines particulières E13 et E15. Celles-ci sont détectées au cours des stades précoces dans les feuilles orientées vers un programme embryogène et constituent ainsi de bons candidats au titre de marqueurs.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (208 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 171-186

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université des sciences et technologies de Lille (Villeneuve d'Ascq, Nord). Service commun de la documentation.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 50376-1999-403
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.