Influence des conditions de culture sur les peroxydases apoplastiques de Cichorium intybus : étude biochimique et moléculaire de l'isoperoxydase Cicpx

par Grégory Boeuf

Thèse de doctorat en Génie enzymatique, bioconversion et microbiologie

Sous la direction de Serge Rambour.

Soutenue en 1999

à Lille 1 .


  • Résumé

    Les influences de la lumière, de l'obscurité et de l'ANA sur les peroxydases apoplastiques et sur le développement d'explants racinaires de chicoree (Cichorium intybus L. ) ont été analysées. Les activités auxine-oxydasiques dûes aux peroxydases sont toujours plus fortes à l'obscurité qu'à la lumière. L'utilisation de syringaldazine, co-substrat spécifique des peroxydases impliquées dans le processus de lignification, a montré une corrélation positive entre synthèse de lignine et activité syringaldazine-oxidase. La prolifération cellulaire des explants (callogenèse) est d'autant plus importante que la lumière ou l'acide l-naphtanlène acétique (ANA) diminuent l'activité auxine-oxydasique. La baisse sensible d'activité syringaldazine-oxydase provoquée par l'ANA conduit à la non édification de la couche cellulaire périphérique lignifiée. Cette dernière est bien représentée chez les explants cultivés à la lumière et sans ANA. Ce régulateur de croissance perturbe aussi fortement le développement des explants, avec perte de leur potentialité organogène. L'hypothèse d'une relation entre phénomène de cicatrisation précoce, lié à la couche lignifiée, et capacité organogène des explants a été formulée. L'ANA induit l'expression d'une isoperoxydase basique, la Cicpx (Cichorium intybus cationic peroxydase). Celle-ci, également rencontrée dans les milieux de culture des suspensions cellulaire de chicorée cultivées en présence d'ANA, a été purifiée. Le taux de purification important (RZ = 3,5) a permis de déterminer son point isoélectrique de 8,9, son poids moléculaire de 34 KDa et son absence de réactivité envers la syringaldazine. Son séquençage partiel a abouti à quatre séquences de polypeptides dont deux présentent une certaine homologie avec d'autres peroxydases végétales. Ces dernières ont servi à l'élaboration de deux amorces pour essayer d'amplifier par PCR un fragment du gène de la Cicpx. Le but étant de se servir de ce fragment comme sonde nucléotidique, afin de déterminer si la Cicpx est une isoforme ou une isoenzyme. Mais, la présence de certains acides aminés ont conduit à des amorces dites dégénérées qui ne nous ont pas permis d'aboutir à nos fins. Cependant, un ADNc de peroxydase a été obtenu par RT-PCR, dont la correspondance avec la Cicpx reste à démontrer.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (131 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 118-131

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université des sciences et technologies de Lille (Villeneuve d'Ascq, Nord). Service commun de la documentation.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 50376-1999-239
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.