Caractérisation d'une lectine homologue aux sélectines chez le mollusque Biomphalaria glabrata, hôte de Schistosoma mansoni

par Pascal Duclermortier

Thèse de doctorat en Sciences de la vie et de la santé

Sous la direction de Colette Dissous-Lempereur.

Soutenue en 1999

à Lille 1 .


  • Résumé

    La compréhension de la compatibilité entre le trématode parasite Schistosoma mansoni et son hôte intermédiaire, le gastéropode Biomphalaria glabrata, implique l'étude des mécanismes moléculaires de la relation hôte-parasite. Notre travail a concerné l'élucidation de signaux intervenant dans les phénomènes de reconnaissance et/ou d'adhérence entre cellules effectrices du mollusque et larves de schistosome. L'étude in vitro de l'interaction hôte-parasite est réalisée dans un système de coculture entre sporocystes de S. Mansoni et cellules Bge, lignée cellulaire dérivée d'embryon de B. Glabrata (Bge), partageant certains caractères avec les hémocytes du mollusque. Nous avons identifié et cloné, à la fois chez B. Glabrata et dans la lignée Bge, une molécule de 36 kDa, BgSel, qui présente des homologies avec les sélectines, famille de molécules d'adhérence des mammifères. BgSel possède en son extrémité C terminale un domaine lectine de type C, similaire au domaine lectine de sélectines. Une étude immunocytochimique révèle la présence de BgSel chez les hémocytes et les cellules Bge.


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Les anticorps anti-BgSel reconnaissent spécifiquement un composant de 79 kDa sécrète par les cellules Bge ; cette molécule représenterait la forme glycosylée de BgSel. L'expression de BgSel est influencée par les produits parasitaires. Certains travaux préliminaires semble indiquer que BgSel reconnaîtrait un composant de la membrane des sporocystes. Parallèlement, nous avons mis en évidence la présence du trisaccharide Lewis x (Le x) en surface des miracidiums et sporocystes de S. Mansoni. Les sélectines et le déterminant Le x forment un système récepteur-ligand chez les mammifères, implique notamment dans l'interaction entre cellules immunes de l'hôte définitif (homme) et schistosome. Le fucoïdan, polysaccharide connu pour inhiber les fonctions d'adhérence des sélectines, inhibe l'interaction entre les cellules Bge et les sporocystes de S. Mansoni. De plus, BgSel semble reconnaître spécifiquement le fucoïdan. L'ensemble de ces résultats permet d'envisager l'existence d'un système équivalent au système sélectine-Le x de vertébrés, BgSel-Le x, dans l'interaction entre cellules de mollusques et larves de schistosome.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (185 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 154-180

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université des sciences et technologies de Lille (Villeneuve d'Ascq, Nord). Service commun de la documentation.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 50376-1999-223
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.