Modulation de l'activité des récepteurs à l'acide rétinoïque par des interactions moléculaires

par Arnaud Mouchon

Thèse de doctorat en Sciences de la vie et de la santé. Biochimie, biologie cellulaire et moléculaire

Sous la direction de Pierre Formstecher.

Soutenue en 1999

à Lille 1 .


  • Résumé

    L'intérêt pour les rétinoïdes et leurs récepteurs n'a fait que croître ces dernières années, en particulier du fait de leur importance en cancérologie. La diversité des récepteurs de l'acide rétinoïque qui coexistent dans un même organisme, et l'importance des réponses qu'ils modulent, réclament à l'évidence une meilleure connaissance de l'interaction de chacun de ces récepteurs avec leur ligand rétinoïde. Cette recherche fondamentale conditionne les progrès dans la pharmacochimie des rétinoïdes, dont l'emploi en thérapeutique anticancéreuse devrait se développer. En utilisant la technique de mutagenèse par délétion, nous avons pu mettre en évidence pour le récepteur de type alpha deux régions (186-198 et 403-410) directement impliquées dans l'interaction avec le ligand (B. Lefebvre et al. , biochemistry 1995).


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    L'ensemble des résultats obtenus par la suite identifie la région 403-410 comme essentielle pour l'activité biologique du récepteur, pour la liaison aux ligands, pour le recrutement des co-activateurs ou co-répresseur et de ce fait, essentielle dans l'interprétation de la pharmacologie des rétinoïdes (B. Lefebvre et al. , Mol. Cell. Endocrinol 1998a ; B. Lefebvre et al. , Biochemistry 1998b). Nous avons enfin montré que la capacité des ligands naturels et synthétiques à induire l'activité transcriptionnelle d'un gène chimérique est proportionnelle à leur capacité à recruter le co-activateur SRC1. Outre la structure du ligand, nous avons observé que l'ADN et le RXR exerçaient des régulations allostériques sur ces interactions protéines-protéines (A. Mouchon et al. , Mol. Cell. Biol. 1999). L'ensemble de ces résultats identifie la région 403-410 du hRAR[alpha] comme essentielle pour l'activité biologique du récepteur, par son implication dans la liaison et l'interprétation de la pharmacologie des ligands ; de plus, la structure du ligand a un effet considérable sur les transitions de structure que subit le RAR dans le contexte de l'hétérodimère lié à l'ADN, structure qui est également modulée par la structure du RARE et vraisemblablement par RXR.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (144 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 126-144

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université des sciences et technologies de Lille (Villeneuve d'Ascq, Nord). Service commun de la documentation.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 50376-1999-191
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.