Chronologie et architecture des systèmes turbiditiques cénozoïques du prisme sédimentaire de l'Ogooué (Marge Nord-Gabon)

par Rigobert Mougamba

Thèse de doctorat en Sciences de la matière et du rayonnement. Géophysique, géologie et géochimie sédimentaire

Sous la direction de Hervé Chamley.

Soutenue en 1999

à Lille 1 .


  • Résumé

    L'analyse de données de sismique réflexion et de puits acquises par la société Elf-Gabon a permis de caractériser l'architecture régionale et le mode de croissance des éventails turbiditiques du prisme Cénozoïque de l'Ogooué. L'architecture sismique et diagraphique de la marge s'organise en deux super-unités stratigraphiques (20 à 41 Ma) correspondant à une rampe agradante Paléogène et à un delta Néogène. Celles-ci se décomposent en sept unités stratigraphiques ( environ 10 Ma) définies entre des discordances régionales représentant les principales phases de structuration de la marge. Les unités agradantes sont contrôlées par le soulèvement de la marge auquel peut se superposer des baisses eustatiques et des courants océaniques. Le soulèvement majeur Miocène inférieur entraîne le changement du régime de sédimentation et l'intensification de l'activité des courants océaniques sur la marge. La subsidence différentielle de la marge est rapportée à l'amorce du delta de l'Ogooué, au Miocène inférieur.

  • Titre traduit

    Chronology and architecture of Cenozoic turbidite systems of the Ogooué basin, North Gabon margin


  • Résumé

    Les corps progradants sont représentés par des séquences de dépôt de 0. 5 à 5 Ma. La rampe paléogène comprend les trois éventails turbiditiques majeurs alimentés par de grands canyons, par contre, le système deltaïque montre des petits éventails à des vallées incisées et à des distributaires deltaïques. Douze lithofaciès fondamentaux correspondant à cinq environnements de dépôt ont été caractérisés sur carottes. Les debris flows et les faciès sableux de chenaux sont dominants dans les canyons miocènes, au droit du paléo-Ogooué. Le remplissage de ces canyons présente des séquences de groupement de chenaux d'origine allocyclique, en relation avec la structuration de la marge. Par contre, les séquences de remplissage des chenaux seraient liés à des processus d'avulsion. Leur superposition détermine une architecture générale rétrogressive, en relation avec une remontée du niveau marin relatif ; les chenaux deviennent corrélativement plus méandriformes. Les canyons éloignés du dépôt-centre présentent un remplissage contouritique dominant. Ce travail souligne la prédominance du forçage tectonique dans la construction du prisme de l'Ogooué.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (219 p., pagination multiple)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 208-219

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université des sciences et technologies de Lille (Villeneuve d'Ascq, Nord). Service commun de la documentation.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 50376-1999-175

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Sorbonne Université. Bibliothèque de Sorbonne Université. Section Géosciences et environnement.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 99 LIL1 0082
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.