Évaluation physico-chimique et biologique d'alliages dentaires à base de palladium

par Jean-Christophe Hornez

Thèse de doctorat en Spectroscopie et réactivité des systèmes chimiques

Sous la direction de Hartmut F. Hildebrand.

Soutenue en 1999

à Lille 1 .


  • Résumé

    Le palladium est un métal de plus en plus utilisé pour les reconstitutions prothétiques dans le domaine d'odontologie. Il est particulièrement employé dans les alliages céramo-métalliques pour en élever le point de fusion en remplaçant le platine avantageusement sur le plan économique. En raison d'une controverse au sujet du palladium s'attaquant notamment à ces performances biologiques, notre étude concerne une évaluation de la cytocompatibilité de 36 alliages céramo-métalliques et conventionnels commercialisés pour déterminer l'impact du palladium sur leur cytocompatibilité. A partir de 4 tests de cytotoxicité in vitro (prolifération, viabilité, morphologie, inflammatoire) il nous a été possible d'établir un index de cytotoxicité afin de classer les alliages les uns par rapport aux autres. La présence de cuivre dans les alliages semblait être un facteur important concernant leur cytotoxicité. La deuxième partie de ce travail est effectué sur une série plus homogène de 14 alliages à base de palladium et établie par un plan d'expérience : Pd 60-80%, Cu 0-25%, Ag 0-40%, Au 0-10%. L'étude comporte la formulation, l'analyse de la microstructure des mesures de relargage suivies par ICP, des essais électrochimiques (potentiel d'abandon, polarisation anodique, polarisation globale) et l'évaluation de l'index de cytotoxicité de ces alliages par les mêmes tests biologiques. Le traitement de la réponse biologique et des données physico-chimiques par le plan d'expériences nous indique un effet défavorable du cuivre et qu'une proportion d'or environ 5% serait à respecter pour obtenir une cytocompatibilité optimale. La présence d'argent n'est pas un facteur défavorable (tout au moins pas dans le domaine d'étude). Les résultats obtenus en électrochimie et en cytocompatibilité valident aussi bien le plan d'expériences que l'index de cytotoxicité établi.

  • Titre traduit

    Physicochemical and biological evaluation of palladium base dental alloys


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (186 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 173-183

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université des sciences et technologies de Lille (Villeneuve d'Ascq, Nord). Service commun de la documentation.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 50376-1999-133
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.