Contributions à l'étude des phénomènes de vibrations et de broutage sur un train tandem de laminage à froid

par Bertrand Helfer

Thèse de doctorat en Génie électrique

Sous la direction de Christian Rombaut.

Soutenue en 1999

à Lille 1 .


  • Résumé

    Les phénomènes de vibrations et de broutage (broutage : très fortes vibrations dans le plan vertical, des différents éléments mécaniques d'une cage, à la fréquence de résonance constituée par ces différents éléments) provoquent une dégradation progressive de l'outil (vibrations), ou une forte altération de l'épaisseur visée du produit laminé (broutage). L'étude porte sur les phénomènes de vibrations et de broutage. La partie de l'étude consacrée aux vibrations a pour but de mettre en évidence certains phénomènes entraînant des vibrations sur une cage. La partie consacrée au broutage a pour but de mettre en évidence l'influence de la valeur des paramètres de fonctionnement d'une cage sur l'apparition de ce phénomène. Des mesures effectuées montrent que les vibrations sur une cage se traduisent par un déplacement des différents éléments mécaniques de cette cage, essentiellement dans le plan horizontal. L'étude consacrée aux vibrations montre l'influence de la variation de certains efforts (efforts à la liaison cylindre d'appui-cylindre de travail ; variation des efforts de frottement dans les paliers Morgoïl) sur les efforts horizontaux s'exerçant sur les différents éléments mécaniques d'une cage. Plusieurs types de mesures permanentes sont proposées, afin de repérer et de quantifier de façon systématique l'apparition de ces sources d'excitations. L'étude sur le phénomène du broutage, met en évidence, à partir d'un modèle de cage simulant le comportement vibratoire dans le plan vertical des différents éléments mécaniques d'une cage, l'existence d'une fréquence de résonnance située autour de 110Hz. L'étude de différentes fonctions de transfert montre et quantifie l'influence de la valeur des paramètres de fonctionnement d'une cage sur l'amortissement de la paire de pôles complexes conjugués de fréquence naturelle 110Hz, et par conséquent, l'influence de ces paramètres sur la déstabilisation éventuelle du fonctionnement d'une cage. Les résultats issus de ce modèle, utilisés sur le site de MARDYCK, ont permis d'optimiser le choix des valeurs des paramètres de fonctionnement sur les différentes cages d'un laminoir et de minimiser ainsi l'apparition du broutage. L'utilisation du modèle établi, en parallèle du process, est un outil permettant de détecter, avant le laminage de chaque bobine, ou en cours de laminage, un risque éventuel de broutage. L'utilisation de cet outil permet de modifier en conséquence les paramètres de fonctionnement des différentes cages d'un train. L'exploitation de ce modèle a mis en évidence le moyen de détecter, lors d'un broutage, quelle cage est à l'origine du phénomène.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (124 f.)
  • Annexes : Bibliogr. f. 123-124

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université des sciences et technologies de Lille (Villeneuve d'Ascq, Nord). Service commun de la documentation.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 50376-1999-495
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.