Rôle des molécules d'adhérence dans les interactions hôte-parasite au cours de la schistosomiase

par Sophie Nutten

Thèse de doctorat en Sciences de la vie et de la santé

Sous la direction de Monique Capron.

Soutenue en 1999

à Lille 1 .


  • Résumé

    Les molécules d'adhérence semblent occuper une place centrale dans le développement du schistosome et joueraient un rôle dans les mécanismes de défense de l'hôte. Parmi ceux-ci, la cytotoxicité cellulaire dépendante d'anticorps (ADCC) nécessite un contact direct entre la cible parasitaire et la cellule effectrice, en particulier l'eosinophile. L'étude du rôle des molécules d'adhérence dans l'ADCC médiée par l'éosinophile humain a montré l'importance de la sélectine L (CD62-L) et du déterminant sialyl Lewis X (sCD15, sLe x) dans l'activation et l'expression de la fonction cytotoxique de l'éosinophile. De plus, nous montrons que l'implication de ces co-récepteurs varie selon le type de récepteur aux immunoglobulines (FcR) engagé. Ce modèle d'étude nous a permis de mettre en évidence deux familles de contre-récepteurs parasitaires : l'une présente des analogies avec les sélectines de mammifères ; l'autre porte le motif d'adhérence Le x, ligand des sélectines.


  • Résumé

    Au delà de l'intérêt dans la compréhension des mécanismes de l'immunité antihelminthique, ces résultats apportent la preuve de la fonctionnalité biologique des liaisons sélectine/carbohydrate au cours de la schistosomiase. Parasite intravasculaire, le schistosome est en contact permanent avec les cellules endothéliales des (micro)vaisseaux, notamment au niveau pulmonaire. Les cellules endothéliales expriment en conditions inflammatoires des molécules d'adhérence nécessaires à l'extravasation des leucocytes vers les sites infectieux et/ou inflammatoires. Le schistosome pourrait interagir avec l'endothélium et intervenir dans la régulation de la réponse immune, notamment inflammatoire. Nous montrons que le schistosomule peut réguler négativement l'expression de VCAM-1 et de la sélectine E par les cellules endothéliales stimulées par le TNF(Alpha) et inhiber l'adhésion VCAM-1/VLA-4-dépendante des leucocytes aux cellules endothéliales. Cet effet interférerait avec la voie de signalisation NF-kB. Ce stratagème pourrait permettre au parasite de contrôler le recrutement des cellules immunes dans les poumons et donc d'échapper à la réponse inflammatoire.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (200 f.)
  • Notes : Publication autorissée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 182-196

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université des sciences et technologies de Lille (Villeneuve d'Ascq, Nord). Service commun de la documentation.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 50376-1999-269
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.