Le cauchemar : étude d'une figure mythique

par Sophie Bridier

Thèse de doctorat en Littérature comparée

Sous la direction de Bernard Terramorsi.

Soutenue en 1999

à La Réunion .


  • Résumé

    Le cauchemar est une expérience onirique universelle que différentes épistémès ont tenté d'expliquer. À la croisée de la médecine, de la mythologie, du folklore et de la psychanalyse, cette figure questionneuse a cependant suscité peu d'études spécifiques. En commençant par l'étymologie du mot "cauchemar", la première partie de la thèse fait le point sur sa définition, son histoire et ses enjeux dans ces différents domaines. Ce qui permet d'affirmer que le cauchemar n'est pas un simple mauvais rêve, mais une expérience onirique mythique ayant un scénario stable: le cauchemar est un démon - un revenant, une créature maléfique - qui chevauche un dormeur et l'oppresse. C'est en opérant ce retour au sens classique fixé picturalement The Nightmare de Heinrich Füssli (1741-1825) que la lecture des récits littéraires est abordée. Pour montrer la permanence et le renouvellement en littérature, le corpus rassemble des nouvelles d'époques et d'aires géolinguistiques aussi diverses que possible (textes de Pou Song Ling, Charles Nodier, Fitz James O' Brien, Franz Kafka, Augusto Roa Bastos, Jean-François Reverzy). Leur ensemble cosmopolite tend à montrer que l'université du cauchemar se retrouve dans ses représentations littéraires. Le corpus du deuxième chapitre est plus restreint puisqu' il analyse une variante romantique du cauchemar dans des textes de Washington Irving, Théophile Gautier et Sheridan Le Fanu. Le cauchemar n'est plus un démon hideux mais une belle " morte amoureuse ". Le troisième chapitre est centré sur un seul auteur, Julio Cortázar. Sept de ses nouvelles, parmi lesquelles " Cauchemars " (1982), reprennent et renouvellement de façon originale et moderne la figure mythique du cauchemar. Sa récurrence en fait un " mythe personnel " cortazarien. Ces sondes textuelles tendent à définir un cauchemar littéraire où la dimension onirique, l'apparition surnaturelle et la réalité de l'expérience font qu'il s'exprime dans et par le texte fantastique. Le dernier chapitre interroge la dimension mythique du cauchemar en littérature, et tente de cerner sa possible classification en tant que mythe littéraire. Ces textes reprenant le scénario mythique, oublié aujourd'hui dans la pensée commune, témoignent que le cauchemar a conservé toute sa charge symbolique et sa puissance d’évocation dans l'imaginaire.


  • Pas de résumé disponible.

Autre version

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2001 par Presses de l'Université de Paris-Sorbonne à Paris

Le cauchemar : étude d'une figure mythique


Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (680 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 647-678. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de la Réunion (Saint-Denis). Service commun de la documentation. Droit-Lettres-Sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Université de la Réunion (Saint-Denis). Service commun de la documentation. Droit-Lettres-Sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.
Cette thèse a donné lieu à 1 publication .

Consulter en bibliothèque

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2001 par Presses de l'Université de Paris-Sorbonne à Paris

Informations

  • Sous le titre : Le cauchemar : étude d'une figure mythique
  • Dans la collection : Traditions & croyances , 1299-5665
  • Détails : 1 vol. (262 p.-VI p. de pl.)
  • ISBN : 2-84050-202-X
  • Annexes : Bibliogr. p. [225]-255. Index
La version de soutenance de cette thèse existe aussi sous forme papier.

Où se trouve cette thèse ?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.