Modelisation et mesure des pertes fer dans les machines electriques, application a la machine asynchrone

par Thierry Chevalier

Thèse de doctorat en Sciences et techniques

Sous la direction de Bruno Cornut.

Soutenue en 1999

à l'INP GRENOBLE .

    mots clés mots clés


  • Pas de résumé disponible.


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Les consequences importantes sur l'environnement d'une consommation grandissante d'energie rendent indispensable une maitrise du rendement des dispositifs electriques. Il est necessaire pour ameliorer les performances de ces dispositifs de posseder non seulement d'une connaissance fine des phenomenes dissipatifs mais aussi d'outils permettant une simulation efficace. Parmi tous ces dispositifs, les machines electriques representent une part tres importante. L'energie dissipee s'y situe, pour une grande partie, dans les toles electriques utilisees pour la composition de leur circuit magnetique. Une analyse complete du comportement dynamique des ces toles est menee, elle met en evidence sa sensibilite a la vitesse de variation de l'induction. Cette analyse conduit, grace a une separation des aspects statiques et dynamiques, a la definition d'un modele d'hysteresis dynamique qui permet une representation precise des toles electriques. Le modele d'hysteresis est ensuite combine a une methode d'analyse numerique par elements finis pour evaluer localement la puissance dissipee par le circuit magnetique de la machine. La methode est validee dans le cas de machines asynchrones de faible puissance. Une analyse complementaire dans ce cas precis permet de determiner d'autres phenomenes dissipatifs responsables de pertes supplementaires. Ils ont pour origine soit des proprietes intrinseques des materiaux, comme l'anisotropie, soit des operations du processus de fabrication, comme les courts-circuits en surface du rotor. La prise en compte de l'ensemble de ces phenomenes a conduit a un modele qui permet de predire avec precision le rendement des machines electriques.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 132 p.
  • Annexes : 57 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Service interétablissements de Documentation (Saint-Martin d'Hères, Isère). Bibliothèque universitaire de Sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Université de technologie de Belfort-Montbéliard. Bibliothèque.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TH99 CHE
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.