Caracteristiques principales de l'embryogenese somatique chez l'asperge cultivee, asparagus officinalis l. , et son utilisation a la transformation genetique par agrobacterium tumefaciens

par ANNE LIMANTON GREVET

Thèse de doctorat en Sciences biologiques et fondamentales appliquées. Psychologie

Sous la direction de MARC JULLIEN.

Soutenue en 1999

à l'INAPG .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    L'embryogenese somatique a ete obtenue chez les 9 clones d'asperge (asparagus officinalis l. ) etudies apres induction en presence d'auxine. Elle se manifeste par l'emergence relativement rare de souches embryogenes. Deux types de souches ont ete mis en evidence : des souches anergiees et des souches 2,4-d dependantes. Ces souches embryogenes ont des caracteristiques de croissance, de potentiel embryogene et de capacite germinative variables selon le genotype et le mode d'induction. De nombreuses variations du niveau de ploidie, notamment la tetraploidisation, ont ete observees dans les souches embryogenes et les plantes regenerees. Les souches embryogenes anergiees produisent des plantes presentant une capacite embryogene tres augmentee : des embryons somatiques apparaissent sur leurs explants sans aucun traitement hormonal. Ce caractere se transmet en descendance comme une mutation monogenique dominante pour les deux souches etudiees et semble correle a une augmentation des teneurs en conjugues d'auxine dans les meristemes cultives in vitro, alors que dans les plantes entieres, aucune modification des teneurs en hormones n'est observee. Les deux types de souches embryogenes produisent des embryons tres pauvres en reserves, dont la conversion en plantules necessite une phase de maturation qui permet alors d'obtenir jusqu'a 40% de germinations normales. De nombreux transformants independants exprimant le gene gus et le gene nptii ont ete obtenus a partir de 4 souches embryogenes issues de genotypes differents apres coculture avec agrobacterium tumefaciens. La plupart des transformants analyses ont integre 1 a 4 copies de l'adn-t. La transmission en descendance a ete etudiee chez 4 transformants independants pendant 2 generations. Il semble que les copies multiples de l'adn-t soient inserees au meme locus chez 2 transformants. Une partie des segregations est anormale. Un gene de chitinase d'insecte a egalement ete introduit dans deux souches embryogenes.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 147 p.
  • Annexes : 308 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : AgroParisTech. Centre de Paris. Bibliothèque.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.