Nutrition et cancer du sein : effets cellulaires et moleculaires de l'acide retinoique et des acides gras polyinsatures dans trois lignees tumorales mammaires humaines

par LANDY RAZANAMAHEFA

Thèse de doctorat en Sciences médicales

Sous la direction de Georges Durand.

Soutenue en 1999

à l'INAPG .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    L'objectif de ce travail etait d'identifier les effets cellulaires et moleculaires de deux types de nutriments, l'acide retinoique et les acides gras polyinsatures, dans trois lignees tumorales mammaires d'origine humaine : les lignees hormono-dependantes t-47d et mcf-7 et la lignee hormono-independante mda-mb-231. Nous avons mis en evidence que l'acide retinoique tout-trans est capable d'inhiber la stimulation induite par l'insuline (mitogene puissant pour les cellules tumorales mammaires) sur la proliferation des cellules tumorales hormono-dependantes. Ces evenements sont associes a une diminution de la proportion des cellules en phase s du cycle cellulaire et precedes par une inhibition du taux d'arnm cycline d1, oncogene implique dans le cycle cellulaire et souvent surexprime dans les tumeurs mammaires. La deuxieme partie de notre travail concerne les lipides et en particulier les acides gras polyinsatures (agpi). Nous avons compare les effets de l'acide linoleique et de son derive l'acide arachidonique dans la lignee cellulaire t-47d qui ne convertit pas les acides gras precurseurs en derives superieurs. Nous avons mis en evidence que l'acide arachidonique exerce une stimulation marquee de la croissance de ces cellules par rapport au precurseur, effet associe a une augmentation de la proportion de cellules en phase s du cycle cellulaire. Ces evenements sont precedes par une stimulation de l'expression de l'arnm cycline d1. Cette stimulation est annulee en presence d'un inhibiteur de la cyclooxygenase, suggerant que les effets de l'acide arachidonique sont medies par ses derives oxygenes cycliques, les prostaglandines. Dans un troisieme temps, nous nous sommes interesses aux effets des agpi sur l'expression du gene codant la synthase des acides gras (fas). Nous avons observe, dans les lignees mda-mb-231 et mcf-7, que les agpi des deux series n'ont aucun effet sur l'expression de ce gene, alors que le taux d'arnm fas est augmente significativement sous l'action de l'insuline. En conclusion, ce travail nous a permis de montrer que l'acide retinoique et l'acide arachidonique peuvent influencer la croissance des cellules tumorales mammaires et que cette action passe, au moins en partie, par la regulation de l'expression de la cycline d1, oncogene implique dans le controle du cycle cellulaire.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 120 p.
  • Annexes : 300 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : AgroParisTech. Centre de Paris. Bibliothèque.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.